DÉ­TOX avant et après les fêtes

La fin de l’an­née n’est pas de tout re­pos pour l’or­ga­nisme. Voi­ci quelques règles à suivre pour lui fa­ci­li­ter la vie en pé­riode d’agapes.

Cuisine et Vins de France - - En Forme - Les fruits et lé­gumes Texte : Ca­the­rine Ger­bod

Une suc­ces­sion de re­pas riches contri­bue à l’ac­cu­mu­la­tion des toxines dans notre corps. Avant et après les fêtes, une at­ti­tude “dé­tox” per­met de le désen­cras­ser sans pour au­tant ver­ser dans les ré­gimes ir­réa­listes.

RE­CHERCHE D’ÉQUI­LIBRE

Les re­pas de fêtes cu­mulent des fa­milles d’ali­ments pas fa­ciles à as­si­mi­ler : pro­téines, fé­cu­lents, gras de mau­vaise qua­li­té, sucre, cho­co­lat, al­cool, ca­féine… “La di­ges­tion d’un re­pas com­pli­qué prend 8 h alors qu’elle n’est que de 2 à 3 h pour un re­pas simple. Il ne faut pas com­men­cer trop tôt les fêtes !”, re­lève Ma­rionT­hel­liez, na­tu­ro­pathe à Pa­ris. À tra­quer : les ca­lo­ries vides, c’est-à-dire qui n’ont pas d’in­té­rêt nu­tri­tion­nel. Connaître les fa­milles d’ali­ments per­met de com­po­ser des re­pas simples et équi­li­brés.

BU­VEZ, ÉLI­MI­NEZ

“L’hi­ver, on a moins soif. Pour­tant, il est in­dis­pen­sable de bien s’hy­dra­ter”, es­time Na­tha­lie Né­gro, nu­tri­tion­niste aux thermes de Brides-les-Bains. L’eau est la meilleure des bois­sons ; les ti­sanes triomphent. Ain­si Dé­tox et moi, de la marque les Deux Mar- mottes, à base de 7 plantes, est de­ve­nue l’un des pro­duits phares du rayon in­fu­sion en al­liant plai­sir du goût et bien­faits. Boire oui, mais pas n’im­porte quand ! Le ma­tin, entre les re­pas ou avant, c’est mieux que pen­dant ou juste après. “Plus on di­lue le bol ali­men­taire, plus il fau­dra de sucs di­ges­tifs pour le di­gé­rer”, ex­plique Ma­rion Thel­liez.

RÈGNE VÉ­GÉ­TAL

sont des dé­toxi­fiants ve­dettes. Mais “seuls les pro­duits vé­gé­taux crus nous ap­portent des en­zymes di­ges­tives”, ex­plique Ma­rion Thel­liez. En hi­ver, on peut cro­quer ca­rotte, bet­te­rave, fe­nouil, mâche, chou, graines ger­mées, cham­pi­gnon de Pa­ris, ra­dis noir, cé­le­ri… Cô­té fruits, on se ré­gale de pommes, poires, ba­nanes, mangues, agrumes et on y ajoute des fruits rouges sur­ge­lés. Ma­rion Thel­liez pré­co­nise des smoo­thies as­so­ciant des fruits à quelques lé­gumes feuilles conte­nant de la chlo­ro­phylle, type pousses d’épi­nard. Ce mé­lange contri­bue à bais­ser l’in­dex gly­cé­mique des fruits donc en amé­liore l’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique. Crus ou cuits, les lé­gumes et les fruits sont aus­si in­té­res­sants pour leurs vi­ta­mines, leurs fibres et leur pou­voir drai­nant grâce à leur te­neur en ma­gné­sium et en potassium. Ils com­pensent la nour­ri­ture sou­vent trop sa­lée des fêtes.

ADIEU TRIS­TESSE

Les plantes et les épices sont ex­cel­lentes pour sti­mu­ler le foie, pré­ve­nir les bal­lon­ne­ments, éli­mi­ner la bile… Ça tombe bien, elles re­lèvent aus­si le goût des plats ! Aneth, es­tra­gon, sauge, thym, sar­riette, gin­gembre frais, co­riandre, fe­nouil, car­da­mome, cur­cu­ma, ro­ma­rin sont à uti­li­ser sans mo­dé­ra­tion. “Le jus de ci­tron frais, re­mar­quable pour sa ri­chesse en vi­ta­mine C, acides or­ga­niques et po­ly­phé­nols, peut rem­pla­cer le vi­naigre dans les as­sai­son­ne­ments”, conseille Na­tha­lie Né­gro. On y ajoute des huiles riches en bons acides gras comme celles d’olive, de noix ou de col­za.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.