Bons ac­cords au­tour d’un CHA­BLIS

Acé­rés comme des épées par leur sol ou ar­ron­dis par le temps et l’éle­vage en bar­riques, les blancs du Cha­bli­sien sont l’atout de toutes les tables de fête.

Cuisine et Vins de France - - Le Goût Juste -

Cha­blis, tout le monde en parle, tout le monde en boit. Il est le chou­chou du som­me­lier car son élé­gante et sin­cère per­son­na­li­té en fait un com­pa­gnon idéal à table. Sec, fin et lé­gè­re­ment boi­sé, il sou­ligne les re­cettes qu’il met en va­leur par son aci­di­té. Pro­duit sur un sol qui vient du fond des âges, truf­fé de co­quillages fos­si­li­sés qui donnent aux blancs de cette terre un goût in­imi­table, cha­blis se met tout en­tier au dia­pa­son des lé­gumes, des lé­gumes ra­cines, des pro­duits ma­rins et consti­tue un liant par­fait pour une re­cette terre/mer. Son vignoble est l’an­ti­chambre de la Bour­gogne, pour­tant ses char­don­nays n’ont rien à voir avec ceux de Meur­sault, Chas­sagne ou San­te­nay. Cris­tal­lins, ils sont dits mi­né­raux, ten­dus, vifs et sobres : ils sont bien plus. Philtres de ter­roir, les cha­blis sont plu­riels. Pe­tit-cha­blis pour l’apé­ri­tif et des gou­gères ; cha­blis pour des huîtres et des fruits de mer ; Pre­miers Crus aus­tères pour al­lé­ger des an­douillettes ou char­meurs pour les pois­sons fins. En­fin les Grands Crus, au nombre de sept, se ré­servent pour les ho­mards ou lan­goustes de fêtes. Nos bons ac­cords par­courent le vignoble en trois si­gna­tures : cha­blis, cha­blis Pre­mier Cru “Les Vau­co­pins” et cha­blis Grand Cru.

Pho­tos : Jean-Fran­çois Mal­let - réa­li­sa­tion et sty­lisme : Co­co Mo­rin re­cettes : Irène Kar­sen­ty - textes et ac­cords vins : Ka­rine Va­len­tin

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.