Qué­sa­co la pou­targue

Cette spé­cia­li­té mé­con­nue à base d’oeufs de pois­son donne une per­son­na­li­té af­fir­mée aux mets les plus simples.

Cuisine et Vins de France - - Sommaire - Texte : Ca­the­rine Ger­bod

ORI­GINE MÉ­DI­TER­RA­NÉE

La pou­targue, ou bou­targue, est ob­te­nue en sa­lant et sé­chant des poches d’oeufs de mu­let. Elle dé­livre un goût puis­sam­ment io­dé. C’est une spé­cia­li­té ap­pré­ciée de­puis des siècles dans le bas­sin mé­di­ter­ra­néen. Elle se consomme en Grèce, Ita­lie, Es­pagne, Tu­ni­sie,Tur­quie, Israël, Égypte, Li­ban... En France,elle est de­ve­nue une spé­cia­li­té lo­cale à Mar­tigues, près de Mar­seille. Les Ja­po­nais en raf­folent éga­le­ment.

OÙ EN ACHE­TER ?

Elle se vend en bou­tique ou en ligne chez des spé­cia­listes comme Bou­targue Mem­mi ou Koskas & fils,chez des spé­cia­listes du sau­mon fu­mé comme Pe­tros­sian ou Bar­thouil,ou en épi­ce­rie fine ou orien­tale.Comp­tez de 17 à plus de 30 € les 200 g se­lon les marques et ori­gines.

UN PRO­DUIT NA­TU­REL

Elle a la forme d’un sau­cis­son apla­ti pe­sant entre 150 et 250 g. De cou­leur orange aux tons bruns, elle est re­cou­verte d’une cire pro­tec­trice ou est condi­tion­née sous vide. Elle ne contient ni ad­di­tif, ni co­lo­rant. Le sel et le sé­chage fai­sant of­fice de conser­va­teur, il est in­utile de sa­ler les plats qu’elle par­fume.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.