Le maïs doux DES ÉPIS AU COEUR TENDRE

Si ses grains sont dis­po­nibles toute l’an­née, sep­tembre est la meilleure pé­riode pour pro­fi­ter de bons épis do­dus et ju­teux. Grillés, ils nous ré­galent, mais on peut aus­si les dé­cli­ner de bien d’autres fa­çons. Dé­cou­verte.

Cuisine et Vins de France - - Marché De Saison -

Sous un beau feuillage vert pas­tel se cachent des rangs de perles cré­meuses. Lé­gè­re­ment su­crés, les grains du maïs po­ta­ger, ou blé d’Inde, savent se faire tendres ou cro­quants se­lon la fa­çon dont on les cui­sine. Un ré­gal qui, jus­qu’à une pé­riode ré­cente, ne dé­clen­chait guère l’en­thou­siasme des Fran­çais. Au Ca­na­da, en re­vanche, on at­tend chaque an­née avec im­pa­tience les pre­miers épis pour mul­ti­plier les éplu­chettes de blé d’Inde (épis grillés au four ou au bar­be­cue). Nous sommes pour­tant l’un des prin­ci­paux pays pro­duc­teurs de maïs doux, alors, au­tant en pro­fi­ter. Cette cé­réale aty­pique, cueillie avant ma­tu­ri­té lors­qu’elle est en­core gor­gée d’eau, est do­tée de riches atouts : des arômes dé­li­cats, une tex­ture unique et une vraie po­ly­va­lence cô­té cui­sine. La bonne nou­velle, c’est que l’on trouve dé­sor­mais les épis de maïs po­ta­ger un peu par­tout sur les mar­chés. Et c’est la pleine sai­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.