Vin­so es

DO­MAINE D’ALOÈS, JL, 2014

Cuisine et Vins de France - - Les Trouvailles De Karine -

Vin­sobres se­rait res­té un jo­li village en­dor­mi de la val­lée du Rhône sans l’am­bi­tion de ses vignerons qui, s’ap­puyant sur un ter­roir par­ti­cu­lier, ont de­man­dé et ob­te­nu voi­là dix ans le grade su­pé­rieur, ce­lui de cru de la val­lée du Rhône mé­ri­dio­nale. Au sein du cru, les vignerons de tra­di­tion ont mon­tré la voie à de nou­veaux ar­ri­vants comme Pas­cal et Na­dia Fayolle. Pour­tant, le couple n’est pas tout à fait néo­phyte et pos­sède, plus haut en re­mon­tant le Rhône, un do­maine à Crozes-Her­mi­tage. In­ves­tis de­puis 1998 au nord de la val­lée du Rhône, les vignerons avaient un dé­sir d’ex­pan­sion, mais les li­mites des crus sep­ten­trio­naux ne sont pas ex­ten­sibles. C’est donc plus au sud qu’ils ont cher­ché et trou­vé le do­maine d’Aloès. Si le do­maine de 25 ha, dont 15 ha en vin­sobres, existe de­puis 1960, le couple, conscient du po­ten­tiel du sol, pra­tique une agri­cul­ture bio­lo­gique vi­sant à mettre en va­leur la qua­li­té de la paire de rai­sins sy­rah gre­nache as­sem­blés dans la cu­vée JL. COMMENT LE BOIRE: la fi­nesse de la sy­rah presque lar­dée qui res­semble aux sy­rahs de crozes-her­mi­tages ap­porte un large éven­tail de par­fums com­plexes que le gre­nache vient ponc­tuer de sa fraî­cheur sur des notes ten­dre­ment épi­cées. La touche de ce­rise et les ta­nins fon­dus, qui signent une ven­dange soi­gnée à la main et éra­flée to­ta­le­ment, fi­nissent de nous convaincre. LE BON AC­CORD: c’est le vin d’un ta­jine d’agneau. LE PRIX: de 11 à 12 eu­ros fran­co se­lon les ré­gions, sur le site du do­maine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.