UNE STRA­TÉ­GIE DE SÉ­DUC­TION ET DE RÉA­LISME

Décisions - - Actualites -

Au cam­ping « le Mou­lin de Sainte Anne » et dans ses en­vi­rons, la ré­cente réunion an­nuelle de Sites et Pay­sages a per­mis à la chaîne de mon­trer sa vo­lon­té de conti­nuer à dé­ve­lop­per ses atouts de charme, tout en abor­dant le mar­ché avec un réa­lisme qui ne veut pas lais­ser de part au ha­sard. Le congrès et l’AG de la chaîne se sont te­nus en cette après-sai­son dans les alen­tours de Car­cas­sonne. Un évé­ne­ment dont l’épi­centre a été le cam­ping « Le Mou­lin de Sainte Anne **** » à Ville­gly, belle adresse di­ri­gée par Ma­ga­li et An­toine La­cuve. Dans une am­biance de dé­tente de fin de sai­son, les 45 cam­pings pré­sents ont al­ter­né les soi­rées fes­tives (à la gloire du cas­sou­let puis de l’exotisme po­ly­né­sien) et les séances de tra­vail. De quoi faire le point uti­le­ment et de don­ner le ton des mois et des an­nées qui viennent.

Une sé­duc­tion ci­blée

La chaîne, pré­si­dée par Pa­trick Tourre et di­ri­gée par Vé­ro­nique De­camps, a choi­si de conti­nuer à culti­ver son ter­rain de pré­di­lec­tion, à sa­voir : sa proxi­mi­té his­to­rique avec la Na­ture et son dé­sir de fi­dé­li­ser les fa­milles en ci­blant, par­ti­cu­liè­re­ment dé­sor­mais, les en­fants. Dans ce contexte qua­si poé­tique, les réa­li­tés ta­ri­faires ne manquent tou­te­fois pas d’oc­cu­per lar­ge­ment les es­prits quant à la bonne ma­nière de les abor­der… sans se sa­bor­der. Cô­té Na­ture, Sites et Pay­sages a dé­ci­dé de sou­te­nir la Ligue de Pro­tec­tion des Oi­seaux ( LPO) par la si­gna­ture d’un par­te­na­riat, par une contri­bu­tion fi­nan­cière et par un en­ga­ge­ment au ser­vice de la pro­tec­tion des vo­la­tiles de toutes sortes, in­vi­tés à ni­cher dans les cam­pings. Une di­zaine de ter­rains s’étaient ma­ni­fes­tés lors du congrès, l’ob­jec­tif étant de convaincre la to­ta­li­té des membres de la chaîne à jouer le jeu. Roxane Bur­nel et Éve­lyne Ha­ber (LPO) ont por­té la bonne pa­role et lon­gue­ment don­né des conseils tech­niques aux ges­tion­naires pré­sents. On a ain­si me­su­ré que, sur ce su­jet a prio­ri lé­ger, les pra­tiques adé­quates né­ces­sitent un in­dé­niable sa­voir-faire. Cô­té mar­ke­ting et clien­tèle fa­mi­liale, la chaîne cible tou­jours plus les en­fants mais aus­si les pa­rents qui les ac­com­pagnent: créa­tion de la mas­cotte Pa­ko (qui va ap­pa­raître sur de mul­tiples sup­ports im­pri­més et sous forme de dé­gui­se­ment dans les­quels les ani­ma­teurs pour­ront se glis­ser), créa­tion de jeux di­vers et va­riés (sous forme de box pour pe­tits et plus grands ou de kit d’ani­ma­tions mu­si­cales), créa­tion d’une table de jeux avec pa­niers de ran­ge­ments pour les pe­tits… des so­lu­tions concrètes no­tam­ment ap­pré­ciées par Gé­rard Cou­té, pré­sent avec Cé­line Co­che­lin (FFCC) qui ont d’ailleurs ap­puyé sur cet as­pect du mar­ché: la fé­dé­ra­tion n’ex­clut pas d’ap­pro­fon­dir son ap­proche de la jeu­nesse, glo­ba­le­ment par­lant. À suivre.

Une po­li­tique de prix en mou­ve­ment

Cô­té réa­lisme, ce sont les po­li­tiques ta­ri­faires à mettre en oeuvre qui ont no­tam­ment oc­cu­pé les congres­sistes. Le consul­tant Be­noît Rot­ten­bourg (Eu­ro­dé­ci­sion, spé­cia­liste de l’op­ti­mi­sa­tion) a été in­vi­té à mettre le doigt là où ce­la fait mal. Ain­si les vieilles ha­bi­tudes long­temps en vogue dans le monde de l’hé­ber­ge­ment et du tou­risme ont été dé­mon­tées par ses soins. Le « ear­ly boo­king » et les bra­de­ries de der­nières mi­nutes avec une pous­sée des prix entre les deux ont fait leur temps… d’au­tant que, par­tout, l’ex­pé­rience montre que ce n’est pas la meilleure fa­çon de tra­vailler. Nous en sommes au temps du « Cus­to­mer Re­la­tion­ship Ma­na­ge­ment – CRM » pour qui ne le sau­rait pas en­core. Il s’agit, par un sui­vi op­ti­mi­sé, d’adap­ter ses offres constam­ment et de ne rien lais­ser au ha­sard. Les com­pa­gnies aé­riennes, la SNCF, les chaînes hô­te­lières in­té­grées ou même les par­ti­cu­liers or­ga­ni­sées en ré­seaux (c’est no­tam­ment le cas des Gîtes de France dont nous par­lons ponc­tuel­le­ment dans nos pages) maî­trisent cette ap­proche de­puis pas mal de temps. Reste à l’HPA de bien s’im­pré­gner de cette mé­thode. Et par-de­là la pra­tique en ques­tion, la mé­fiance doit

Les membres de Sites et pay­sages « connec­tés à la Na­ture » ont po­sé de­vant les vignes lo­cales.

Pa­trick Tourre, pré­sident, es­time que la qua­li­té pre­mière de la chaîne est « la co­hé­sion ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.