JUILLET CHAGRIN, SEP­TEMBRE QUI SOU­RIT

Les pre­miers ré­sul­tats de l’en­quête conjonc­tu­relle réa­li­sée cet été par Atout France, Tou­risme & Ter­ri­toires, Offices de Tou­risme de France et l’ANMSM confirment un mois de juillet dé­ce­vant, com­pen­sé ce­pen­dant par une meilleure fré­quen­ta­tion en août.

Décisions - - Actualites -

Après un prin­temps très po­si­tif, la fré­quen­ta­tion tou­ris­tique en France s’est mon­trée plus contras­tée en dé­but d’été, avec no­tam­ment un mois de juillet en de­mi-teinte, ex­cep­té à Pa­ris et en Ile-de-France. Les ten­dances de la pre­mière quin­zaine d’août, mois pri­vi­lé­gié par de plus en plus de va­can­ciers, semblent en re­vanche meilleures. La fré­quen­ta­tion tou­ris­tique du mois de juillet est per­çue comme mi­ti­gée par la plu­part des des­ti­na­tions fran­çaises, no­tam­ment sur le lit­to­ral (toutes côtes confon­dues). Cer­taines, comme la ré­gion pa­ri­sienne, la pointe bre­tonne, l’Est, le Ju­ra ou les Alpes du Nord, sont ce­pen­dant plu­tôt sa­tis­faites. L’es­pace ur­bain, et no­tam­ment Pa­ris et l’Ile-de-France, af­fichent quant à eux les meilleures pro­gres­sions. Les condi­tions mé­téo­ro­lo­giques, net­te­ment moins bonnes que l’an pas­sé, avec des épi­sodes maus­sades ou ca­ni­cu­laires (in­cen­dies), un dé­but de sai­son tar­dif (va­cances sco­laires au 7 juillet), ou en­core la concur­rence des des­ti­na­tions d’Eu­rope du Sud, ex­pliquent en par­tie cette ten­dance. La clien­tèle fran­çaise, glo­ba­le­ment per­çue en re­cul ce dé­but d’été, est tou­te­fois en aug­men­ta­tion dans les villes, no­tam­ment Pa­ris, mais aus­si dans cer­taines des­ti­na­tions comme le Pé­ri­gord ou le Ju­ra. Cô­té vi­si­teurs internationaux, après une an­née 2016 mar­quée par un re­cul, les si­gnaux sont plu­tôt po­si­tifs, avec des sen­ti­ments de sta­bi­li­té ou de hausse pré­do­mi­nants, ex­cep­té à la cam­pagne et à la mon­tagne. Pa­ris et l’Ile-de-France connaissent un re­tour spec­ta­cu­laire des clien­tèles in­ter­na­tio­nales (Amé­ri­cains en tête), qui ont éga­le­ment été nom­breuses à se rendre dans les des­ti­na­tions bre­tonnes, al­sa­ciennes et du lit­to­ral oc­ci­ta­nien. Sur le podium des clien­tèles in­ter­na­tio­nales, si les Bri­tan­niques oc­cupent en­core la pre­mière place au ni­veau national (sui­vis des Belges et des Néer­lan­dais), ils sont en re­cul par rap­port à l’an pas­sé. Le poids du Brexit et un taux de change dé­fa­vo­rable ex­pliquent cer­tai­ne­ment cette ten­dance. Les Al­le­mands, les Suisses, les Es­pa­gnols et les Ita­liens ont en re­vanche sem­blé plus nom­breux. La fré­quen­ta­tion dans les hé­ber­ge­ments tou­ris­tiques est ju­gée stable par rap­port à l’an pas­sé. Seul l’hé­ber­ge­ment de par­ti­cu­lier à par­ti­cu­lier, via les pla­te­formes de ré­ser­va­tion en ligne connaît une nette pro­gres­sion ce dé­but d’été. Du cô­té des ac­ti­vi­tés, les loi­sirs de pleine na­ture (ran­don­nées, ac­cro­branches, etc.) ain­si que les fes­ti­vals ont connu un re­gain de fré­quen­ta­tion. Si la ma­jo­ri­té des des­ti­na­tions s’at­tend à une fré­quen­ta­tion fran­çaise de même ni­veau que l’an der­nier, cer­taines an­ti­cipent une ten­dance à la hausse. C’est le cas pour Pa­ris (et les villes plus glo­ba­le­ment), le pour­tour mé­di­ter­ra­néen, le Ju­ra ou le Pé­ri­gord. Les pré­vi­sions concer­nant les vi­si­teurs internationaux sont proches de celles re­la­tives à la clien­tèle fran­çaise: une sta­bi­li­té ma­jo­ri­taire à l’ex­cep­tion de Pa­ris, et des villes en gé­né­ral, qui sont cré­di­tées d’une bonne pro­gres­sion. Si le mois de juillet a été re­la­ti­ve­ment dé­ce­vant, août et sep­tembre ont tout de même com­pen­sé le re­cul de fré­quen­ta­tion du dé­but de l’été. ■

Le Ju­ra, avec ses lacs et ses fo­rêts, a sé­duit les tou­ristes fran­çais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.