Une com­po­sante du dé­ve­lop­pe­ment du­rable

Décisions - - Dossier -

Le dé­ve­lop­pe­ment du­rable est l’idée que les so­cié­tés hu­maines doivent exis­ter et ré­pondre à leurs besoins sans com­pro­mettre la ca­pa­ci­té des gé­né­ra­tions fu­tures à ré­pondre à leurs propres besoins. Con­crè­te­ment, ce­la si­gni­fie que l’hu­ma­ni­té doit se dé­ve­lop­per en pre­nant en compte les as­pects éco­no­miques, mais aus­si en res­pec­tant l’en­vi­ron­ne­ment, et en créant les condi­tions d’une so­cié­té juste et har­mo­nieuse. Con­trai­re­ment au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, le dé­ve­lop­pe­ment du­rable est un dé­ve­lop­pe­ment qui prend en compte trois di­men­sions : éco­no­mique, en­vi­ron­ne­men­tale et so­ciale. La dé­fi­ni­tion « of­fi­cielle » du dé­ve­lop­pe­ment du­rable a été dé­ve­lop­pée pour la pre­mière fois dans le rap­port Brundt­land en 1987. Ce rap­port était la syn­thèse is­sue de la pre­mière com­mis­sion mon­diale sur l’en­vi­ron­ne­ment et le dé­ve­lop­pe­ment de l’ONU. L’idée du dé­ve­lop­pe­ment du­rable se­lon la dé­fi­ni­tion don­née par le Rap­port Brundt­land, c’est qu’il est pos­sible de trou­ver un mo­dèle éco­no­mique qui conci­lie crois­sance des mar­chés et de la pro­duc­tion, avec le res­pect des li­mites na­tu­relles et des droits de l’homme. Si au dé­part, le rap­port Brundt­land n’a pas eu un écho mé­dia­tique très im­por­tant, le terme a fi­ni par se ré­pandre au fur et à me­sure des di­verses confé­rences in­ter­na­tio­nales sur l’en­vi­ron­ne­ment ou sur le cli­mat. La prise de conscience ci­toyenne du pro­blème éco­lo­gique a contri­bué à en faire un su­jet « à la mode » et donc à dé­ve­lop­per le mot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.