RE­TROU­VEZ L’ES­PRIT VER­GER CHAM­PÊTRE

Décisions - - Dossier -

Les frui­tiers peuvent être une au­baine pour un ter­rain et ren­trer dans la réa­li­sa­tion des haies dites libres. Vieux arbres et frui­tiers plus jeunes don­ne­ront un cô­té cam­pa­gnard et ac­cueillant à une par­tie du ter­rain ré­ser­vée à cet ef­fet, ou même à des em­pla­ce­ments ré­ser­vés aux clients, à condi­tion de pen­ser quand même à l’en­ne­mi du cam­peur: guêpe et fre­lon.

Un vieux poi­rier mous­su, un pê­cher à l’aban­don, quelques pom­miers qui n’ont pour seul « in­té­rêt » que la cor­vée de ra­mas­sage des fruits tom­bés et vé­reux à la fin de l’été… Vous avez hé­ri­té d’un de ces vieux ver­gers qui ont certes fait le charme d’un coin de cam­pagne dans le pas­sé, mais qui sont au­jourd’hui plu­tôt un sou­ci… Pour­tant, rien n’est per­du, et la ré­no­va­tion d’un ver­ger peut ap­por­ter beau­coup de charme à un ter­rain, qu’il soit lo­ca­li­sé dans un sec­teur pré­cis et clos de haies, ou bien que ses arbres au feuillage sou­vent lé­ger ap­portent om­brage en été, flo­rai­son blanche ou rose au prin­temps, et… fruits en au­tomne, que vous ou vos clients se­ront bien contents de re­trou­ver à table ou en confi­tures mai­son!

Gare aux guêpes !

Dans le cas d’un ver­ger oc­cu­pant des em­pla­ce­ments de pas­sage ou un quar­tier lo­ca­tif, on au­ra in­té­rêt à sup­pri­mer les arbres vrai­ment trop âgés, et, sur­tout, ceux dont la pro­duc­tion frui­tière se concentre au plus fort de la sai­son (en juillet-août), ris­quant de tom­ber sur les tentes, d’être écra­sés sur le sol et, plus en­nuyeux, d’at­ti­rer des bes­tioles désa­gréables tels que guêpes et fre­lons. Pour les autres arbres, un coup de jeune s’im­pose. Tout d’abord, la pre­mière opé­ra­tion se­ra de dé­brous­sailler à la dé­brous­sailleuse, à la faux, et, pour les mau­vaises herbes plus rases, avec un désher­bant sé­lec­tif, tout en pre­nant soin de re­ti­rer les ra­cines en­ne­mies par un la­bour. Une opé­ra­tion qui de­vra donc être en­tre­prise en au­tomne, avant d’en­se­men­cer le ter­rain avec une va­rié­té de ga­zon non fra­gile, et pour­quoi pas s’il s’agit d’un ver­ger non oc­cu­pé – ou par tiel­le­ment – par un es­pace client, avec un mé­lange « cham­pêtre » que l’on trouve en grand sac dans toutes les jar­di­ne­ries: hautes gra­mi­nées, fleurs des champs (co­que­li­cots, mar­gue­rites, bleuets, etc.). En dé­but de haute sai­son, une coupe pas trop rase pour la fe­nai­son. En­suite, le re­gain per­met­tra

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.