FAIRE LE CHOIX DE VÉ­GÉ­TAUX RÉ­SIS­TANTS

Décisions - - Dossier -

Rien n’est plus triste que de voir un arbre dé­pé­rir et dis­pa­raître, mal­gré tous les soins qu’il peut re­ce­voir. Un bon choix de l’es­sence à la plan­ta­tion per­met de mettre toutes les chances de son cô­té. La re­cherche agro­no­mique a per­mis de dé­ve­lop­per des es­pèces plus ré­sis­tantes aux ma­la­dies, à la pol­lu­tion, et au cli­mat. Les causes de la mort d’un vé­gé­tal peuvent être nom­breuses. Elles peuvent pro­ve­nir d’une mise en place mal pré­pa­rée, d’un sol in­adé­quat, d’un cli­mat peu pro­pice, d’un en­tre­tien né­gli­gé, de pré­da­teurs ou de ma­la­dies. Mais le plus sou­vent, il s’agit d’un mau­vais choix, por­tant sur des vé­gé­taux qui ne cor­res­pondent pas à l’uti­li­sa­tion sou­hai­tée. Si la plan­ta­tion doit tou­jours être bien soi­gnée, un arbre se plante pour, au mi­ni­mum, une ving­taine d’an­nées, le pre­mier sou­ci doit concer­ner l’es­pèce, voire la va­rié­té, et se ren­sei­gner sur ses ap­ti­tudes à ré­sis­ter aux contraintes lo­cales est in­dis­pen­sable. Une bonne mé­thode con­siste à étu­dier la flore en­vi­ron­nante pour faire le tri de ce qui se porte bien et de ce qui pé­ri­clite. Il est tou­te­fois sou­vent agréable de trou­ver des es­pèces peu cou­rantes qui per­mettent de se dé­mar­quer des voi­sins, tout en pre­nant ses pré­cau­tions sur leurs pos­si­bi­li­tés de re­prise et de bon dé­ve­lop­pe­ment. L’un de nos grands pé­pi­nié­ristes a éta­bli une liste de vé­gé­taux re­con­nus comme étant ré­sis­tants à six condi­tions de sols ou de cli­mats par­ti­cu­liers. Elle concerne

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.