Pa­tience et dou­ceur, les nerfs de la guerre

Détente Jardin Hors-série - - Un Potager Dans Les Hautes-alpes -

« On uti­lise des so­lu­tions à pe­tite échelle et avec pa­tience ». Au­tre­ment dit, il ne faut ja­mais pro­cé­der à des bou­le­ver­se­ments ma­jeurs dans le jar­din, gé­né­ra­teurs de dés­équi­libre, mais plu­tôt y al­ler en dou­ceur.

On prône la ma­nière douce, celle qui va à la vi­tesse des sai­sons et des rythmes na­tu­rels des plantes, des in­sectes et des ani­maux. Ce prin­cipe illustre le fait qu’en per­ma­cul­ture, il n’y a pas de dé­me­sure. Si, par exemple, le sol est trop cal­caire, on ne va pas ap­por­ter un ca­mion de terre de bruyère, mais l’en­ri­chir peu à peu en ma­tière or­ga­nique, pour faire dou­ce­ment bais­ser le pH. S’il est caillou­teux, on ne va pas pas­ser le trac­to­pelle pour le chan­ger et le rem­pla­cer par de la terre de jar­din. On éli­mine les

pierres peu à peu et on plante ce qui aime ce type de sol. On n’ap­porte pas non plus de grosses doses d’en­grais azo­tés pour faire pous­ser les plantes à toute vi­tesse. Cha­cun sait que ces ap­ports mas­sifs d’en­grais fra­gi­lisent en réa­li­té l’en­semble de la plante. On n’ef­fec­tue pas non plus des trai­te­ments mas­sifs pour éra­di­quer une ma­la­die, mais on soigne les plantes tout au long de l’an­née, en pré­ven­tif, en les ob­ser­vant au jour le jour pour se te­nir prêt à agir. Les exemples peuvent être mul­ti­pliés à foi­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.