Réa­li­sez votre pu­rin vé­gé­tal

Les ex­traits vé­gé­taux, s’ils n’ont pas l’ef­fi­ca­ci­té des pro­duits de trai­te­ment, sont d’utiles com­plé­ments pour gar­der un jar­din en bonne san­té. On peut les confec­tion­ner et les em­ployer à n’im­porte quel mo­ment, et ils sont gra­tuits, ce qui ne gâte rien !

Détente Jardin Hors-série - - Sommaire -

Un ex­trait vé­gé­tal agit de plu­sieurs fa­çons sur les cultures. Lors­qu’il est uti­li­sé alors qu’il est en­core jeune (comme un pu­rin de quelques jours), son ac­tion in­hibe le dé­ve­lop­pe­ment des cham­pi­gnons pa­tho­gènes dont sont vic­times de nom­breux lé­gumes et fruits.

Plus mûr (entre 4 et 7 jours), il offre une ac­tion ré­pul­sive vis-à-vis des in­sectes pi­queurs, comme les pu­ce­rons. Plus tard, il s’em­ploie comme fer­ti­li­sant, car il est riche en azote et en oli­go-élé­ments. Le pas­sage d’une ac­tion à l’autre est pro­gres­sif.

Ma­cé­ra­tion ou dé­coc­tion ?

La ma­cé­ra­tion consiste à faire trem­per une plante dans de l’eau froide, sou­vent plus de 24 heures (pour une uti­li­sa­tion au jar­din). Un pu­rin est donc une ma­cé­ra­tion, mais qui connaît en plus un dé­but de fer­men­ta­tion. La dé­coc­tion se réa­lise dans l’eau très chaude (plus de 80 °C) mais pen­dant quelques heures seule­ment. On l’em­ploie plus ra­re­ment au jar­din.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.