Faire ses graines et ses plants

Ré­col­ter ses propres graines est éco­no­mique mais, en plus, vous pour­rez sé­lec­tion­ner des souches par­fai­te­ment adap­tées à votre jar­din. Une en­tre­prise qui n’est tou­te­fois pas sans li­mites…

Détente Jardin Hors-série - - Sommaire -

Pour faire ses se­mences, il faut choi­sir les plants qui ser­vi­ront de porte-graines. Ne sé­lec­tion­nez pas les plantes que vous n’avez pas ré­col­tées car la des­cen­dance ne se­rait pas du meilleur rang. Sé­lec­tion­nez plu­tôt de beaux pieds et lais­sez-les mon­ter en graines (ce qui peut de­man­der deux ans, comme pour les choux et les bet­te­raves). Ré­cu­pé­rer les graines peut être fas­ti­dieux.

À la dé­rive

En ré­cu­pé­rant ses graines d’une an­née à l’autre, on a ten­dance à fa­vo­ri­ser na­tu­rel­le­ment une par­tie des plants et à sé­lec­tion­ner pe­tit à pe­tit une va­rié­té qui dé­vie de la souche d’ori­gine. C’est ce qu’on ap­pelle la « dé­rive va­rié­tale ». Cette sé­lec­tion est in­té­res­sante sur le long terme (plus de 10 gé­né­ra­tions) car vous au­rez « votre » va­rié­té. Et les se­mis qui en sont is­sus se­ront plus forts et plus ré­sis­tants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.