Poi­reaux

Détente Jardin Hors-série - - Sommaire -

Dé­lices de l’hi­ver, les poi­reaux peuvent aus­si être un peu casse-tête lors­qu’ils sont lais­sés en proie aux ra­va­geurs. Une fois ce pé­ril écar­té, im­pos­sible de les ra­ter !

Avec leur long fût blanc, les poi­reaux ap­pré­cient une culture dans un sol non com­pac­té et tou­jours frais, riche en hu­mus : tout ce que la per­ma­cul­ture au­to­rise et en­cou­rage. Les plants sont ache­tés à re­pi­quer, en botte, ou se­més dans un coin pé­pi­nière jus­qu’à ce que les tiges at­teignent entre 5 mm et 1 cm de dia­mètre. Il n’est pas très in­té­res­sant d’ache­ter des plants en motte. Re­pi­quez à 7 cm de dis­tance entre les plants. Cou­vrez le sol de paillis sur 5 cm d’épais­seur juste après.

Met­tez le voile

Lorsque la crois­sance du feuillage a re­pris, po­sez un voile an­tiin­sectes sur la culture afin de li­mi­ter les at­taques de la mouche du poi­reau ain­si que de la teigne, un papillon dont la che­nille ronge le fût. Re­ti­rez le voile lorsque les pre­mières ge­lées font leur ap­pa­ri­tion et que les ra­va­geurs ne sont plus sus­cep­tibles de pondre sur les plants.

À la ba­guette

Si la pé­riode clas­sique de re­pi­quage des poi­reaux se si­tue de la fin mai à la fin août, il est pos­sible d’en re­pi­quer en sep­tem­breoc­tobre. Vous ob­tien­drez alors des poi­reaux-ba­guettes, fins et longs, à dé­gus­ter au prin­temps d’après. Ils se­ront dis­po­nibles après les der­niers poi­reaux d’hi­ver et avant les pre­mières ré­coltes de l’été.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.