Soi­gnez les courges cou­reuses

Elles gros­sissent, elles mû­rissent et les se­maines à ve­nir sont dé­ter­mi­nantes pour la qua­li­té de la ré­colte, quelle que soit la va­rié­té. Re­dou­blez de soins pour elles.

Détente Jardin Hors-série - - L’automne • Au Potager -

Des re­pousses à va­lo­ri­ser

Les tiges re­com­mencent à s’al­lon­ger et les courges semblent connaître un nou­veau prin­temps. Dé­ga­gez les fruits im­ma­tures en re­ti­rant quelques feuilles et lais­sez les jeunes feuilles prendre le re­lais. En terre pauvre ou sa­bleuse, il est en­core temps d’ef­fec­tuer un pe­tit ap­port nu­tri­tif sous la forme d’un pu­rin de consoude mûr et di­lué à 10 %. Pros­cri­vez tout ap­port azo­té, qui ne pro­fi­te­rait pas aux fruits.

Ré­col­tez les plus mûres

Cueillez les courges qui se sont for­mées en pre­mier et qui ont main­te­nant at­teint leur ma­tu­ri­té, en par­ti­cu­lier chez les po­ti­mar­rons. Le pé­don­cule qui de­vient en­tiè­re­ment lié­geux est un signe de ma­tu­ri­té. Pro­cé­der ain­si sou­la­ge­ra le plant qui pour­ra alors al­louer son éner­gie aux jeunes fruits.

Met­tez-les sur cale sèche

Pour di­mi­nuer le risque de pour­ri­ture, iso­lez les courges du contact di­rect de la terre en les pla­çant sur une plan­chette de bois. À dé­faut, une ca­gette en plas­tique re­tour­née (qui a l’avan­tage d’aé­rer le fruit) fe­ra l’af­faire. At­ten­tion à ne pas cas­ser le pé­don­cule du fruit lors de la ma­ni­pu­la­tion.

Ôtez les fleurs fe­melles

Re­ti­rez les fleurs pour­vues d’un ren­fle­ment à leur base, signe dis­tinc­tif des fleurs fe­melles. Vous évi­te­rez que se forment des fruits qui, faute de temps, ne pour­raient par­ve­nir à ma­tu­ri­té. Les très jeunes fruits peuvent se pré­pa­rer en condi­ments de la même que les cor­ni­chons et les câpres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.