Ai­mez l’écha­lote, mais la vraie !

Elle est par­faite pour les pa­res­seux : on la plante à l’au­tomne (ou au prin­temps), et on la ré­colte en mai-juin ! Peu de lé­gumes vous de­man­de­ront aus­si peu de tra­vail, alors lan­cez-vous !

Détente Jardin - - Cahier Pratique • Potager -

La tête à l’air

La plan­ta­tion est in­ra­table : en­ter­rez les bulbes aux deux tiers seu­le­ment. At­ten­tion à ne pas les plan­ter à l’en­vers. Pas d’ar­ro­sage ni de fer­ti­li­sa­tion : il vous fau­dra juste désher­ber le rang lorsque les mau­vaises herbes me­na­ce­ront d’en­fouir les plants dans la vé­gé­ta­tion. Vous pour­rez ré­col­ter dès le mois de mai. Mais avant tout, choi­sis­sez bien la va­rié­té, car il existe plu­sieurs types d’écha­lotes, très dif­fé­rents.

La ‘Gri­selle’

C’est la meilleure ! Elle pro­duit peu et ses en­ve­loppes sont co­riaces, mais sa sa­veur, bien mar­quée, est très fine. Elle se conserve six mois et ré­siste bien à la cha­leur comme au froid hi­ver­nal. Elle est si ap­pré­ciée en France qu’on l’ap­pelle écha­lote fran­çaise, alors qu’elle vient… d’Af­gha­nis­tan.

L’écha­lote de Jer­sey

C’est la va­rié­té clas­sique, al­lon­gée et à peau rose. Elle est par­fois si courte qu’elle fait pen­ser à un oi­gnon. Toutes les va­rié­tés se ter­mi­nant en « -or », sé­lec­tion­nées par l’INRA, sont va­lables : Jer­mor© , Lon­gor© , Vi­gar­mor© , etc.

Elle n’a qu’un seul en­ne­mi : le fu­mier, qui la fait pour­rir sur­tout quand il est frais.

La ‘Cuisse de Pou­let’

C’est une forme ex­trême de la pré­cé­dente, al­lon­gée jus­qu’à 12 cm de long. En ré­gion froide ou en terre très lourde, plan­tez plu­tôt au prin­temps ou cou­vrez d’un voile contre l’hu­mi­di­té hi­ver­nale. Pré­fé­rez les se­mences cer­ti­fiées, car les souches « mai­son » perdent vite de leur vi­gueur.

L’écha­lote Jer­mor © .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.