Dans le Nord

Ac­cueillir les sau­vages

Détente Jardin - - Témoignages -

J’ai un amour pour les se­mis spon­ta­nés qui donnent un cô­té « jar­din sau­vage et sans en­tre­tien » . Chaque sai­son ap­porte son lot de fleurs « sur­prises ». Au prin­temps : cam­pa­nule, myo­so­tis, ju­lienne, lu­pin, mar­gue­rite, mo­lène, vio­lette et même la re­non­cule sau­vage (bou­ton d’or) que je laisse car je la trouve dé­co­ra­tive. L’été fait la part belle à celles qui donnent de la hau­teur comme l’Inu­la, le ta­bac syl­vestre et l’onagre sau­vage. En au­tomne, les as­ters et les hel­lé­bores fé­tides prennent le re­lais. Ma pré­fé­rée : la ca­mo­mille ( Ta­na­ce­tum par­the­nium) qui re­donne de la cou­leur en plein été, as­su­rant la tran­si­tion fleu­rie jus­qu’en au­tomne.

Sté­phane De­criem, pé­pi­nié­riste au Jar­din d’As­trée, à Ha­vers­kerque

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.