• 3 ques­tions à Phi­lippe Gau­din

Phi­lippe Gau­din, phi­lo­sophe, di­rec­teur ad­joint de l'ins­ti­tut eu­ro­péen en sciences des re­li­gions de l'école pra­tique des hautes études (IESR-EPHE). Il est le conseiller scien­ti­fique du cycle de ren­contres Re­li­gions, des mots pour les com­prendre.

De Ligne en Ligne - - Édito - Pro­pos re­cueillis par Ca­ro­line Ray­naud et Lo­ren­zo Weiss, Bpi

1 Pour­riez-vous don­ner une dé­fi­ni­tion de la laï­ci­té ?

La laï­ci­té est le fait d'en­ca­drer la li­ber­té de conscience et de culte par la loi de la so­cié­té, qui est de na­ture po­li­tique et non pas re­li­gieuse. Ce­la est donc lié au fait que l'état, au­to­nome par rap­port aux cultes, pro­tège toutes les convic­tions phi­lo­so­phiques et/ou re­li­gieuses pour­vu qu'elles res­pectent ce cadre lé­gal.

2 Existe-t-il une laï­ci­té fran­çaise ?

La France a une his­toire re­li­gieuse et po­li­tique par­ti­cu­lière où l'in­fluence du ca­tho­li­cisme a été dé­ter­mi­nante. La laï­ci­té y a un style mar­qué par la sé­pa­ra­tion de l'école puis de l'état d'avec les cultes dans une at­mo­sphère de conflit, au­jourd'hui dé­pas­sée. Il me pa­raît plus juste et plus construc­tif de dire que les pays dé­mo­cra­tiques sont laïques, mais avec des spé­ci­fi­ci­tés qui viennent de leur his­toire, plu­tôt que de dire que la France est le seul pays de la laï­ci­té.

3 En­sei­gner la laï­ci­té, votre mis­sion au sein de L’IESR,

qu'est-ce que ce­la veut dire ? Au­jourd'hui les dé­fis pour pen­ser et faire vivre la laï­ci­té sont nou­veaux. Le monde dans le­quel nous vi­vons connaît un puis­sant pro­ces­sus de sé­cu­la­ri­sa­tion, c'est-à-dire que la so­cié­té, et pas seule­ment l'état, sort de la re­li­gion et tente de ré­soudre ses pro­blèmes uni­que­ment par la science, la tech­nique, l'éco­no­mie, le droit et la po­li­tique. En même temps, une nou­velle plu­ra­li­té re­li­gieuse et de nou­velles re­ven­di­ca­tions iden­ti­taires se ma­ni­festent. Le monde mo­derne, gor­gé de ra­tio­na­li­té, ne vient pas à bout des souf­frances exis­ten­tielles, iden­ti­taires et so­ciales. Il faut donc res­sour­cer le pacte po­li­tique et no­tam­ment en­sei­gner la laï­ci­té, for­mer à la laï­ci­té. Ce­la doit être fait dans toutes les di­men­sions de cette ques­tion. Elles sont phi­lo­so­phique, ju­ri­dique, his­to­rique, an­thro­po­lo­gique, so­cio­lo­gique, etc. Si on veut com­prendre l'épais­seur de la ques­tion laïque, il faut connaître les faits re­li­gieux. Et pas seule­ment le ju­daïsme et le chris­tia­nisme. Au­jourd'hui, en Eu­rope, il de­vient né­ces­saire de ten­ter de com­prendre l'is­lam, le boud­dhisme… Les pro­fes­seurs sont sans doute les pre­miers concer­nés mais tous les fonc­tion­naires le sont aus­si. Quant aux en­tre­prises, même si la laï­ci­té de l'état ne s'y ap­plique pas, elles doivent de plus en plus ap­prendre à ré­gu­ler le fait re­li­gieux dans leur propre cadre ju­ri­dique. Cette pé­da­go­gie de la li­ber­té ré­pu­bli­caine et dé­mo­cra­tique qu'in­carne la laï­ci­té peut éga­le­ment concer­ner les cadres re­li­gieux. C'est ain­si que se créent un peu par­tout en France des di­plômes uni­ver­si­taires, ou­verts à tous, mais par­ti­cu­liè­re­ment conçus pour des re­li­gieux connais­sant mal la culture et le droit fran­çais : on s'y fa­mi­lia­rise avec la laï­ci­té, l'his­toire et la so­cio­lo­gie des re­li­gions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.