Jeu­nesse éter­nelle

De Ligne en Ligne - - Édito - Ch­ris­tine Car­rier Di­rec­trice de la Bi­blio­thèque pu­blique d'in­for­ma­tion

Ce n'est pas seule­ment parce que ses usa­gers sont, pour 57% d'entre eux, âgés de moins de 25 ans (d'après notre étude de pu­blics réa­li­sée en no­vembre der­nier) que la Bpi s'in­té­resse dans ce nu­mé­ro, et par une ren­contre dé­but avril, à la si­tua­tion des jeunes en 2016. Celle-ci consti­tue en soi un su­jet de re­cherche so­cio­lo­gique et de dé­bats tout à fait pas­sion­nant, sur­tout re­pla­cé dans une pers­pec­tive his­to­rique. Tou­te­fois, il est na­tu­rel que la bi­blio­thèque se sente proche des pré­oc­cu­pa­tions de ses dif­fé­rents pu­blics, et être jeune au­jourd'hui comme hier, mais peut-être en­core moins qu'hier, n'est pas chose fa­cile. Comme le ré­sume la cé­lèbre phrase in­tro­duc­tive du ro­man de Paul Ni­zan Aden-ara­bie, de­ve­nue slo­gan en mai 1968 : « J'avais vingt ans. Je ne lais­se­rai per­sonne dire que c'est le plus bel âge de la vie. »

La jeu­nesse, c'est aus­si un état d'es­prit, une ca­pa­ci­té à s'émou­voir ou à se ré­vol­ter avec pas­sion. Grâce à la 11e édi­tion du Fes­ti­val Hors Pistes du Centre Pom­pi­dou – « L'art de la ré­volte » (22 avril - 8 mai) – la re­la­tion entre l'art contem­po­rain et les ré­centes contes­ta­tions ci­toyennes se ré­vèle au grand jour. Outre la par­ti­ci­pa­tion de la bi­blio­thèque à cet évé­ne­ment, des ren­contres et pro­jec­tions or­ga­ni­sées les 21 et 22 mai par la Bpi re­tracent l'his­toire d'une struc­ture ar­tis­tique pré­fi­gu­rant ce croi­se­ment, de par son an­crage aux luttes col­lec­tives : La Pa­role er­rante, fon­dée entre autres par Ar­mand Gat­ti. En­fin, autre lien éta­bli par notre ma­ga­zine entre « jeunes » d'hier et d'au­jourd'hui, la ru­brique « Lire, écou­ter, voir » nous in­vite à re­trou­ver dans les col­lec­tions de la Bpi les ar­tistes au verbe ful­gu­rant de la Beat Ge­ne­ra­tion, mis à l'hon­neur par l'ex­po­si­tion que leur consacre le Centre Pom­pi­dou du 22 juin au 3 oc­tobre.

Ce nu­mé­ro de de ligne en ligne met éga­le­ment l'ac­cent sur le bouillon­ne­ment tou­jours de mise dans la pro­gram­ma­tion cultu­relle de la Bpi : cé­lé­bra­tion conjointe et ju­bi­la­toire, pen­dant trois jours, de Cervantès et de Sha­kes­peare (23 au 25 avril) ; pro­jec­tions de web­sé­ries do­cu­men­taires per­cu­tantes dans le cadre de « Sin­gu­lier / Plu­riel » (26 et 27 mai) ; soi­rée « Lan­gages d'exil » (6 juin) ; cycle « Re­li­gions, des mots pour les com­prendre »…

C'est avec son éclec­tisme ins­pi­ré et sa jeu­nesse éter­nelle que la Bpi aborde les beaux jours, che­veux – et idées – au vent !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.