IN­ÉDIT

De Ligne en Ligne - - Dossier -

Ap­pa­rue à la fin du XIXE tech­niques per­mettent de ré­duire si­gni­fi­ca­ti­ve­ment le temps In­ci­pit

siècle, au mo­ment où les pro­grès de pose, la pho­to­gra­phie de classe s'est lar­ge­ment dé­ve­lop­pée au cours du XXE siècle, jus­qu'à de­ve­nir un ri­tuel sco­laire.

Ex­trê­me­ment co­di­fiée, cette mise en scène de l’ins­ti­tu­tion

(et de l'au­to­ri­té) est aus­si pour cha­cun des par­ti­ci­pants un sup­port qui condense les émo­tions d'une an­née sco­laire.

S’ins­pi­rant d’une pho­to­gra­phie ty­pique des an­nées qua­tre­vingt,

Tan­guy Viel ex­plore, dans un texte in­édit, les pos­si­bi­li­tés tem­po­relles d'une telle image. C’est tou­jours la même chose avec une pho­to de classe. Elle se jette dans le temps fu­tur de nous, elle le re­couvre d’un voile ve­nu d’une heure de­puis long­temps close, sorte de saint suaire an­nuel que nous conser­vons pour ce qu’elle est : une flèche en­voyée du loin­tain et qui su­ture le temps. Et ce se­rait sû­re­ment peu de dire ce­la si on ne soup­çon­nait pas que ce sa­voir-là, cette pres­cience de l’au­ra qui l’en­glo­be­ra bien­tôt, n’était dé­jà là, pré­sente dans la ma­lice la­tente de l’en­fance cap­tu­rée. Oui, que les en­fants le savent, ce­la se voit, le jour même où le pho­to­graphe sur­gi du monde du de­hors avec son gros ap­pa­reil a de­man­dé de sou­rire en re­gar­dant l’ob­jec­tif, après que l’ins­ti­tu­teur au grand col a pré­ve­nu la veille qu’il fau­drait s’ha­biller parce que de­main, ex­cep­tion­nel­le­ment, de­main, les en­fants, on en­ver­ra une carte pos­tale au loin­tain fu­tur. L’ins­ti­tu­teur pense : nous en­voyons une carte pos­tale à la mort elle-même, mais ce­la, je ne peux pas le leur dire, ils ne com­pren­draient pas, ils ne vou­draient pas le com­prendre. Les en­fants pensent : nous sa­vons très bien que nous po­sons pour long­temps mais dans ce long­temps à nous, c’est vrai, il y a plus de vie que de mort. Alors nous re­gar­dons fixe­ment l’ob­jec­tif mal po­sé dans un coin et nous en­voyons ce mes­sage à nous-mêmes adultes, cette carte pos­tale écrite avec un sem­blant de dé­sin­vol­ture parce qu’on ne veut pas trop avouer qu’elle ap­par­tien­dra dé­fi­ni­ti­ve­ment, ra­di­ca­le­ment au grand livre de nous.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.