RI­CHARD COEUR DE LION, LE ROI-CHE­VA­LIER

Detours en France Hors-série - - Quest -

Fils d’alié­nor d’aqui­taine et d’hen­ri II d’an­gle­terre, Ri­chard Ier d’an­gle­terre est né en 1157 au pa­lais de Beau­mont d’ox­ford, mais passe sa jeu­nesse au­près de sa mère dans le du­ché d’aqui­taine. Après la mort de son frère aî­né, ce­lui qui est déjà comte de Poi­tiers et duc d’aqui­taine de­vient en 1189, après avoir com­bat­tu contre son propre père, l’hé­ri­tier de la Cou­ronne d’an­gle­terre, mais aus­si duc de Nor­man­die, comte du Maine et d’an­jou. Le grand ri­val de Phi­lippe Au­guste ap­pa­raît comme un per­son­nage d’une grande bra­voure lors de ses ex­ploits à par­tir de 1190 en croi­sade en Pa­les­tine, où il gagne le sur­nom de « Ri­chard Coeur de Lion ». Avec les ma­noeuvres du roi de France, il est fait pri­son­nier en Allemagne à son re­tour de croi­sade en 1192. Li­bé­ré deux ans plus tard, il pro­tège et ren­force le du­ché de Nor­man­die en édi­fiant une sé­rie de for­te­resses telles que Châ­teau-gaillard, mais aus­si le châ­teau de Ra­de­pont (Eure) ou la for­te­resse d’arques-la-ba­taille (Seine-ma­ri­time). Il meurt des suites d’une bles­sure après son attaque en 1199 du châ­teau de Châ­lus-cha­brol dans le Li­mou­sin. Prince or­gueilleux, poète, per­son­nage évo­qué dans Ivan­hoé ou Ro­bin des Bois, il est de­ve­nu une fi­gure my­thique, l’exemple même du roi-che­va­lier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.