UN CH­TEAU« TRÈS FORT»

Detours en France Hors-série - - Quest -

En 1193, pro­fi­tant que Ri­chard Coeur de Lion est pri­son­nier, le roi de France Phi­lippe Au­guste ré­cu­père la place forte. Il ren­force alors la dé­fense en do­tant le châ­teau d’une porte d’en­trée dé­fen­sive et im­prime sur­tout la marque de son pou­voir en fai­sant édi­fier une puis­sante tour cy­lin­drique de vingt-neuf mètres de hau­teur (au­jourd’hui ap­pe­lée tour du Pri­son­nier, car elle a ac­cueilli de nom­breux détenus, dont Jacques de Mo­lay, der­nier maître de l’ordre du Temple). La prise de Gisors consti­tue ain­si pour le royaume de France une pre­mière étape dans la conquête de la Nor­man­die, avant l’attaque de Châ­teau-gaillard en 1204 (voir pages pré­cé­dentes).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.