L

Detours en France Hors-série - - Nord Et Est -

a pre­mière vi­sion est fas­ci­nante lorsque, de loin, sa sil­houette de grès rose émerge du brouillard, à presque 800 mètres d’al­ti­tude… On grimpe jusqu’à l’en­trée de la for­te­resse : ses rem­parts, ses tours, ses mâ­chi­cou­lis nous jettent en plein Moyen Âge ! Pour­tant, le châ­teau du Haut-koenigsbourg doit son al­lure ac­tuelle au dé­but du xxe siècle… Les bâ­ti­ments ori­gi­nels furent édi­fiés à par­tir du xiie siècle par les em­pe­reurs ger­ma­niques Ho­hens­tau­fen car l’en­droit of­frait un re­pli ai­sé et un poste d’ob­ser­va­tion idéal sur les routes com­mer­ciales de la plaine d’al­sace. Pillé, in­cen­dié, dé­lais­sé, le châ­teau n’est plus que ruines après la guerre de Trente Ans au xviie siècle… En 1899, la ville de Sé­les­tat, qui n’a pas les moyens de le res­tau­rer, en fait ca­deau à l’em­pe­reur Guillaume II de Ho­hen­zol­lern. Ce der­nier charge l’ar­chi­tecte Bo­do Eb­hart, sorte de Viol­let-le-duc allemand, de lui re­don­ner son al­lure de châ­teau de mon­tagne du xve siècle. Il fau­dra moins de dix ans pour res­tau­rer ce mo­nu­ment lais­sé à l’aban­don pendant des siècles… Conçu comme un « mu­sée du Moyen Âge », il est inau­gu­ré en 1908.

DANS LA LI­GNÉE DES EM­PE­REURS GER­MA­NIQUES

« Cette res­tau­ra­tion est un geste sym­bo­lique, mais aus­si politique, ana­lyse Cé­line Ku­gler, ad­jointe au pa­tri­moine au châ­teau. Certes, elle af­fir­mait la do­mi­na­tion et le pou­voir ger­ma­niques sur l’al­sace, mais

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.