BRANTÔME

UNE BAS­TIDE LACUSTRE

Detours en France - - Dētours En France -

« Il ar­rive que la na­ture et l’homme col­la­borent pour com­po­ser un chef-d’oeuvre. C’est le cas de Brantôme, la plus ra­vis­sante et la plus fée­rique pe­tite ville du Périgord », as­su­rait l’écri­vain An­dré Mau­rois. Au nord de la Dordogne, cette ci­té de 2 200 ha­bi­tants est, telle une île, har­mo­nieu­se­ment blot­tie dans les bras de la Dronne. Mais der­rière sa fa­çade si pim­pante et ro­man­tique, la « Ve­nise du Périgord », cé­lèbre pour son ab­baye, garde aus­si quelques mys­tères au creux de ses falaises…

Dé­but 2014, Brantôme ac­cueillait le maire de Ve­nise, Gior­gio Or­so­ni. de pas­sage dans la ré­gion, te­nait ab­so­lu­ment à faire un dé­tour pour dé­cou­vrir l’ho­mo­logue pé­ri­gour­dine de la ci­té des Doges, que l’on sur­nomme « la Ve­nise du Périgord » – l’ex­pres­sion est at­tri­buée au pré­sident de la Ré­pu­blique Ray­mond Poin­ca­ré en vi­site of­fi­cielle dans la ville en 1913. « Il a été très char­mé en dé­cou­vrant sa pe­tite soeur ca­dette ! », se fé­li­cite Fa­brice Du­buis­son, de l’of­fice de tou­risme. « Moi, je pense qu’on de­vrait plu­tôt ap­pe­ler Ve­nise, la Brantôme d’ita­lie », se gon­dole Jean, un Bran­tô­mais pur sucre.

L’INFLUENCE DES ABBÉS COMMENDATAIRES

Aux beaux jours, quand les ba­teaux pro­mènent les tou­ristes sur la Dronne, Brantôme prend plus en­core des airs vé­ni­tiens ! Comme la ville ita­lienne, la ci­té pé­ri­gour­dine a d’ailleurs ses joutes nau­tiques, chaque ven­dre­di soir en été. Les rouges et les bleus s’af­frontent pour un spec­tacle in­so­lite sur la ri­vière, au pied de l’ab­baye. Pour par­faire la com­pa­rai­son, il fau­drait en­core évo­quer la touche Renaissance ita­lienne im­pul­sée dans la ci­té au xvie siècle par les abbés commendataires Pierre de Ma­reuil et Pierre de Bour­deille (voir en­ca­dré p. 56). Voyez le très ro­man­tique jar­din des Moines, ja­lon­né de re­po­soirs raf­fi­nés ! Toute pro­por­tion gar­dée avec la cé­lèbre ci­té lacustre, Brantôme, 2 200 ha­bi­tants, fas­cine, ne se­rait-ce que par sa confi­gu­ra­tion sin­gu­lière. Il fau­drait sur­vo­ler la ré­gion en avion pour se rendre compte que le coeur du bourg est lit­té­ra­le­ment en­ser­ré par les eaux de la Dronne : cette vil­leîle n’est re­liée au « conti­nent » que par cinq ponts et

Brantôme, vu du ciel, dé­voile tout son ca­rac­tère : dans un écrin de ver­dure, cette bas­tide édi­fiée sur une île en forme de coeur se love amou­reu­se­ment entre les deux bras de la Dronne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.