BOURGES

UNE VILLE ROYALE

Detours en France - - Dētours En France -

Coeur du du­ché de Ber­ry et éphé­mère ca­pi­tale de la France au xve siècle, l’an­cienne Ava­ri­cum gal­lo-ro­maine a pro­fi­té de ses grandes heures pour dé­ployer une belle ar­chi­tec­ture go­thique et Re­nais­sance. Pro­lon­gée de quar­tiers vil­la­geois agréables, la ville haute et son im­mense ca­thé­drale dé­voilent un pa­tri­moine fé­cond et mul­tiple. Au-de­là de son ré­pu­té Prin­temps, la ci­té est dé­si­reuse de mon­trer com­bien son his­toire mé­rite que l’on s’y at­tache.

La dis­cré­tion peut ca­cher de grands ta­lents. Ce sen­ti­ment pré­vaut en ar­pen­tant les rues de Bourges, une ville sans his­toires mais avec une grande His­toire, et qui dé­ploie une belle éner­gie pour pro­mou­voir dé­sor­mais son pas­sé et son pa­tri­moine sin­gu­liers. Elles ne sont pas nom­breuses les ci­tés à pou­voir se flat­ter d’avoir été « la plus belle et la plus forte de toute la Gaule » (se­lon les mots at­tri­bués à Jules Cé­sar), le ber­ceau d’un duc cé­lèbre (Jean de Ber­ry), la ca­pi­tale de la France (sous le roi Charles VII), la ville na­tale de son ar­gen­tier (Jacques Coeur, l’homme le plus riche du royaume) et celle du roi Louis XI. Le tout concen­tré sur un op­pi­dum en­tou­ré de ma­ré­cages qui pro­té­gèrent long­temps la ville des in­cur­sions en­ne­mies, avant d’être amé­na­gés en jar­dins ma­raî­chers.

UN SITE PRÉ­DES­TI­NÉ

Oui, c’est bien de Bourges dont il s’agit, et vi­si­ter cette ville re­vient à ba­layer des pans cru­ciaux de l’his­toire de France, c’est-à-dire les pre­mières croi­sades, la guerre de Cent Ans, l’af­fir­ma­tion du royaume, le temps des ca­thé­drales… La ville haute a conser­vé l’or­ga­ni­sa­tion ur­baine qui était la sienne aux temps celtes et ro­mains : une col­line tra­ver­sée en ligne de crête par un car­do évi­dem­ment rec­ti­ligne (au­jourd’hui la rue Moyenne, axe ma­jeur du centre-ville), des deux cô­tés du­quel se dé­ploie un en­tre­lacs de ruelles pen­tues et courbes bor­dées d’édi­fices go­thiques et Re­nais­sance. Au pied de cette émi­nence et du rem­part gal­lo-ro­main (dont les restes sont en­core vi­sibles), les quar­tiers bas, eux-mêmes en­tou­rés de for­ti­fi­ca­tions au xiie siècle, af­fichent un seyant ha­billage mé­dié­val, consti­tué de mai­sons à pans de bois pour la plu­part res­tau­rées. Villes haute et basse sont re­liées par d’étroits cor­ri­dors, ap­pe­lés ici « pas­sages casse-cou ».

Do­mi­nant la ville, la ca­thé­drale Saint-étienne, avec sa large fa­çade aux cinq por­tails ri­che­ment sculp­tés, est l’un des plus beaux fleu­rons de l’ar­chi­tec­ture go­thique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.