CH­TEAU­MEILLANT, LE BEN­JA­MIN DES AOC

Detours en France - - Cahier Connaissance -

C’est le vin le plus su­diste du Ber­ry. Éta­bli sur 95 hec­tares entre La Châtre et Saint-amand-montrond, dans le Cher et l’al­lier, le châ­teau­meillant ne concerne qu’à peine une di­zaine de vi­gne­rons et une cave coo­pé­ra­tive. Sa pro­duc­tion an­nuelle est li­mi­tée à 3700 hec­to­litres, avec une forte do­mi­nante de rouge. Plan­tées sur des terres si­li­ceuses, les vignes as­so­cient ga­may noir et pi­not noir. Seules 7 com­munes sont concer­nées par L’AOC, ob­te­nue en 2010 : Châ­teau­meillant, Saint-maur, Vesdun (Cher), Cham­pillet, Feu­sines, Né­ret et Ur­ciers (Indre). L’his­toire du châ­teau­meillant est évo­quée dès le vie siècle mais le vin connaît une su­bite pous­sée de no­to­rié­té au xviiie siècle , lors­qu’est im­plan­té dé­fi­ni­ti­ve­ment le plant ga­may beau­jo­lais. Pres­sés im­mé­dia­te­ment après la ré­colte, les rai­sins pro­duisent un «gris» de belle ré­pu­ta­tion. Au­jourd’hui, sur les terres du Grand Meaulnes, le pi­not noir, en as­sem­blage, ajoute ses arômes de fruits rouges et une note dis­crè­te­ment poi­vrée. Le ro­sé, vif et aux sen­teurs de pêche de vigne, s’af­fiche comme un agréable vin d’été.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.