SALERS

TELLE UNE ÎLE MYSTÉRIEUSE

Detours en France - - Dētours En France -

Salers dont le nom vien­drait de Sa­ler­num, « do­maine de la grosse pierre », est une île mystérieuse dans un océan de lave. Pour s’en im­pré­gner, il faut y res­ter. Em­prun­ter le che­min des Loups à la fa­veur d’un so­leil ra­sant. Tendre l’oreille aux his­toires ruis­se­lant dans l’en­tre­lacs des ruelles de celle qui fut bailliage des hautes mon­tagnes d’au­vergne.

Au xve siècle, du­rant la guerre de Cent Ans, las d’être pillés par les An­glais et les ban­dits de grands che­mins, les bour­geois de Salers ob­tinrent du duc Charles de Bour­bon le droit de faire for­ti­fier leur ci­té. « Le lieu de Salers est bien peu­plé de gens, fré­quen­té de mer­chans, as­sis en païs fer­tile et fruc­tueux, bien dis­po­sé et pro­pice à faire clois­son et for­ti­fi­ca­tion en forme de ville fer­mée. » Ils mirent une qua­ran­taine d’an­nées à dres­ser dans sa par­tie haute une bar­rière ba­sal­tique ponc­tuée de quatre portes. Seules d’eux d’entre elles de­meurent, celles du Bef­froi et de la Mar­tille.

UN PAS­SION­NÉ POUR GUIDE

Pour es­pé­rer y pé­né­trer, rien de tel qu’un pas­seur. Le nôtre a pour de­meure une bâ­tisse au fron­ton de la­quelle sub­siste un « S » pour bla­son, l’unique épar­gné par la Ré­vo­lu­tion. Nous sommes chez Da­niel Gil, dans l’an­cienne mai­son par­ti­cu­lière du Mar­quis de Lur Sa­luces, gou­ver­neur de Salers. Ré­ha­bi­li­tée en hô­tel in­time, elle s’est trouvé un digne hé­ri­tier. « Les murs datent de la fin du xvie siècle. D’après ce que l’on sait de lui, la fa­mille du Mar­quis de Lur Sa­luces était ori­gi­naire du Pié­mont. C’était un grand col­lec­tion­neur, ama­teur d’art, mé­de­cin et mi­li­taire, un per­son­nage un peu

Da­niel Gil de­vant l’hô­tel Sa­luces. Ce pas­sion­né a ré­ha­bi­li­té l’hô­tel par­ti­cu­lier du xvie siècle du Mar­quis de Lur Sa­luces, an­cien gou­ver­neur de Salers, et en a fait un hô­tel de charme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.