BIEN­VE­NUE À BORD !

PRO­JET VILLE-PORT

Detours en France - - À Partir De _ Nantes -

Re­tour sur les docks de Saint-na­zaire où après la pé­riode amère de la base ma­rine du­rant la Se­conde Guerre mon­diale, on peut au­jourd’hui vi­si­ter un lieu où l’his­toire des grands pa­que­bots et des sous-ma­rins est une fier­té.

Mo­nu­men­tale, in­con­tour­nable, pha­rao­nique, les qua­li­fi­ca­tifs sont nom­breux face à la masse grise et bé­ton­née de la base sous­ma­rine, cons­truite en 1941 par les Al­le­mands. Elle qui a cau­sé la des­truc­tion de 80 % de la ville par les Al­liés et dé­tour­né la po­pu­la­tion de son port, est au­jourd’hui au coeur du pro­jet ur­bain qui a ré­con­ci­lié la ville avec ses an­ciens docks. 300 mètres de lon­gueur pour 130 mètres de lar­geur et 18 mètres de hau­teur, 480 000 m3 de bé­ton et 14 al­véoles pour abri­ter les « U-boote » (sous-ma­rins en al­le­mand) : la base fut un té­moin his­to­rique long­temps gê­nant, de­ve­nue un des atouts phares de « Ville-port », le nou­veau vi­sage de Saint-na­zaire.

DOR­TOIRS OU COUCHETTES DE LUXE

Au­jourd’hui lieu tou­ris­tique et cultu­rel, la base sous-ma­rine abrite Es­cal’at­lan­tic, centre d’in­ter­pré­ta­tion de l’his­toire des grands pa­que­bots. À l’in­té­rieur d’une al­véole, un es­ca­lier qui grimpe, une porte ano­nyme. Un bruit de si­rène, sui­vi d’un « Bien­ve­nue à bord ! » et nous voi­là dans le luxueux hall d’em­bar­que­ment sur deux étages. En face de la porte d’en­trée, des pan­neaux en laque

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.