NOR­MAN­DIE, MON PORT D’AT­TACHE

Detours en France - - La Une -

À chaque re­tour, j’y dé­couvre une nou­velle route buis­son­nière, une autre vie ima­gi­naire. » Cet élan, c’est ce­lui d’oli­vier Fré­bourg, écri­vain, grand voya­geur, édi­teur an­cré à Sainte-mar­gue­rite-sur-mer, pla­tier ro­cheux en­kys­té entre le cap d’ailly et l’em­bou­chure de la Saâne, pe­tit fleuve cô­tier.

Dans les plis de cette mu­raille de craie et de si­lex, par les che­mins pier­reux du pla­teau cau­chois, dans la fraî­cheur des hauts ta­lus des clos-ma­sures,

les peintres pay­sa­gistes et les im­pres­sion­nistes jouèrent aux che­mi­neaux, quê­tant, fiers men­diants d’un état de grâce, des sen­sa­tions nou­velles où cette li­ber­té créa­trice car­bu­rait à une saou­le­rie de lu­mière et d’em­bruns. Mo­net cher­chait à cap­tu­rer un « so­leil le­vant » fu­gace. Cour­bet, cour­bant l’échine au creux des caillou­teuses val­leuses, s’im­mo­bi­li­sait face au couchant. Bou­din s’usant, ex­quise dou­leur, les yeux face aux ciels chan­geants. Et Pis­sar­ro, Blanche, Isa­bey, Cals… Cent fois sur le mo­tif re­mettre son su­jet : lu­mières dia­phanes, in­sai­sis­sables; trains de houle aha­nant sous un ciel d’acier; ma­ti­nées de so­leil fur­tif fu­re­tant au ras de grasses prai­ries com­plan­tées de pom­miers. En­fer et fée­rie, amour et cha­grin mê­lés… Dé­grin­go­lez plein sud la Côte d’al­bâtre, via le cap de la Hève, en­trez au port par Sainte-adresse, le « Nice ha­vrais », ain­si nom­mé en sou­ve­nir des lustres bal­néaires de la Belle Époque.

Le­havre, qui fête les 500 ans de la fon­da­tion du port par Fran­çois Ier le 8 oc­tobre 1517,

est une ville nou­velle, née une se­conde fois de l’ins­pi­ra­tion d’un ar­chi­tecte vi­sion­naire qui en fit une ci­té idéale en ex­ploi­tant les pos­si­bi­li­tés du bé­ton ar­mé. L’una­ni­mi­té ne fut pas de mise et la « ville-bé­ton » at­ten­dra 2005 pour être ins­crite au pa­tri­moine mon­dial de l’hu­ma­ni­té. La note juste vient de l’homme de lettres Yo­land Si­mon: « Le Havre. Tous les élé­ments d’une ville-mo­nu­ment, tra­mée comme du pa­pier à mu­sique, et ryth­mée comme une par­ti­tion mu­si­cale, une fugue de Bach. » (Le Ro­man du Havre).

L’es­tuaire de la Seine, là, tout proche. À contre-cou­rant, re­mon­ter jus­qu’à Rouen.

Des boucles, des méandres comme des noeuds cou­lants pour mieux en­ser­rer le fleuve, des îles lo­vées dans les lobes flu­viaux bor­dés de fo­rêts, d’ab­bayes, d’ou­vrages d’art, de villages au quo­ti­dien ryth­mé par le va-et-vient des bacs.

DO­MI­NIQUE RO­GER Abon­nez-vous à Dé­tours en France sur: www.bou­tique.de­tour­sen­france.com, c’est ra­pide, simple et sé­cu­ri­sé… Plus d’in­fos sur: www.de­tour­sen­france.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.