Pho­to ci-contre :

Diplomatie - - Points Chauds -

L’am­bas­sa­deur des Émi­rats arabes unis à Wa­shing­ton, You­sef Al Otai­ba (pho­to), donne une confé­rence au Cen­ter for Stra­te­gic and In­ter­na­tio­nal Stu­dies, le 29 jan­vier 2016. En poste de­puis 2008, il a été le fer de lance de la stra­té­gie d’in­fluence émi­ra­tie an­ti­qa­ta­rie aux États-Unis, ain­si que l’a ré­vé­lé le pi­ra­tage de sa boîte email à l’été 2017, pro­bable ré­sul­tat d’une contre-of­fen­sive de Do­ha. De nou­velles ré­vé­la­tions, mon­trant l’étroite re­la­tion de tra­vail qui s’était dé­ve­lop­pée à tra­vers lui entre les Émi­rats et le cercle in­time du pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump alors qu’il était en­core can­di­dat, in­té­ressent à pré­sent le pro­cu­reur spé­cial Ro­bert Muel­ler, qui cherche à dé­ter­mi­ner si les Émi­ra­tis et les Saou­diens ont fi­nan­cé une par­tie de sa cam­pagne vic­to­rieuse pour l’élec­tion de 2016. (© CSIS)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.