L’En­ne­mi au coeur du po­li­tique

Jacques Beau­chard, Pa­ris, L’Har­mat­tan, dé­cembre 2017, 164 p.

Diplomatie - - Histoire -

Le so­cio­logue Jacques Beau­chard mo­bi­lise la pen­sée de son maître, Ju­lien Freund, pour com­prendre ce qu’est un « en­ne­mi », au mo­ment où les vio­lences s’exa­cerbent et où les « guerres » ne se font plus seule­ment entre ar­mées ré­gu­lières. Fin connais­seur du Li­ban et de la Sy­rie, il concentre son ana­lyse sur Al-Qaï­da et Daech, cherche à com­prendre ce qu’« être en guerre » si­gni­fie quand l’en­ne­mi n’a pas de vé­ri­table État et que des per­sonnes iso­lées com­mettent des at­ten­tats meur­triers en re­ven­di­quant leur al­lé­geance is­la­miste tar­di­ve­ment et par­fois confu­sé­ment, via des « traces » dans leur or­di­na­teur ou un mes­sage al­lu­sif… Il ex­plique qu’il faut sai­sir la spé­ci­fi­ci­té de ces « duels » qui op­posent deux bel­li­gé­rants prin­ci­paux qui, en se com­bat­tant, com­battent éga­le­ment d’autres « en­ne­mis » qui ne sont pas pré­sen­tés comme tels (les Kurdes luttent contre Daech tout en étant at­ta­qués par les Turcs et les Sy­riens…). C’est cette pré­sence d’un tiers ex­clu qui est au coeur de ce court ou­vrage de Jacques Beau­chard, très bien do­cu­men­té et qui a le mé­rite de la clar­té, sans être don­neur de le­çon. Com­ment le pour­rait-il puis­qu’il ex­pose jus­te­ment l’im­pos­si­bi­li­té d’iden­ti­fier sim­ple­ment l’en­ne­mi…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.