L‘AVIS D’EX­PERT

Dossier Familial - - DOSSIER - Jean-jacques BRANCHE

L’in­té­rêt ? Ce type de prêt taxable“n’est pas

Le prin­ci­pal in­té­rêt de l’avance est que, n’étant pas consi­dé­rée comme un re­trait, elle n’est pas taxable. Dans le contexte ac­tuel de taux d’in­té­rêt très faibles, une avance ne coûte pas for­cé­ment moins qu’un cré­dit à la consom­ma­tion. Mais elle peut être pré­fé­rable à un cré­dit pour ceux qui an­ti­cipent une ren­trée d’ar­gent : elle est rem­bour­sable en to­ta­li­té, en une seule fois, à la dif­fé­rence d’un cré­dit, rem­bour­sable par men­sua­li­té. Elle ne pè­se­ra donc pas sur le bud­get men­suel. Ce choix peut être ju­di­cieux à l’ap­proche de ses 70 ans, plu­tôt que de faire un re­trait, puis d’ali­men­ter à nou­veau son contrat après cet âge. Car, dans ce cas, si le contrat est dé­noué au dé­cès du sous­crip­teur, c’est le ré­gime fis­cal des primes ver­sées après 70 ans qui s’ap­pli­que­ra, moins avan­ta­geux que ce­lui ap­pli­cable aux primes ver­sées avant 70 ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.