CONSER­VER LES PREUVES

Dossier Familial - - LITIGES -

Même sous le choc, il faut avoir les bons ré­flexes pour faire va­loir ses droits. S’il y a des traces phy­sio­lo­giques ou de lutte, il faut les faire consta­ter par un mé­de­cin. Les consta­ta­tions d’un gé­né­ra­liste sont va­lables, mais mieux vaut se rendre à l’hô­pi­tal, pour voir un mé­de­cin spé­cia­li­sé. Ce­la im­plique de ne pas se la­ver. Pour la po­lice, il faut conser­ver les vê­te­ments por­tés sans les net­toyer et no­ter les co­or­don­nées des té­moins ayant vu la vic­time avec son agres­seur. À dé­faut de preuves, ce se­ra pa­role contre pa­role.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.