Box in­ter­net nou­velle gé­né­ra­tion, prix plus bas et ser­vices à la carte: faites jouer la concur­rence par­mi les four­nis­seurs d’ac­cès.

Dossier Familial - - SOMMAIRE - Par David Ga­red­ja

CHAN­GER DE FOURNISSEUR D’AC­CÈS À IN­TER­NET EST UNE DÉ­MARCHE SIMPLE ET SOU­VENT PAYANTE. BOX DER­NIÈRE GÉ­NÉ­RA­TION, NOU­VEAUX SER­VICES ET PRIX PLUS BAS : FAIRE JOUER LA CONCUR­RENCE PRÉ­SENTE BIEN AVAN­TAGES.

es four­nis­seurs d’ac­cès à

In­ter­net (FAI) se livrent à une guerre sans mer­ci pour re­cru­ter de nou­veaux abon­nés. Leur stra­té­gie ? Af­fi­cher des prix d’ap­pel très bas tout au long de l’an­née, comme Bouygues Te­le­com ou Free qui pro­po­saient, fin août, leur box té­lé­phone-in­ter­net-té­lé­vi­sion à

1,99 eu­ro par mois pen­dant un an au lieu de res­pec­ti­ve­ment 23 et 32 eu­ros par mois.

Soit jus­qu’à 360 eu­ros d’éco­no­mies sur une an­née ! « Le prix est le prin­ci­pal mo­teur de chan­ge­ment de FAI, no­tam­ment chez les per­sonnes abon­nées de­puis long­temps chez le même opé­ra­teur et qui n’ont ja­mais fait jouer la concur­rence, ex­plique Xa­vier Pi­non, fon­da­teur de Se­lec­tra, un com­pa­ra­teur d’offres fixes et mo­biles in­dé­pen­dant. Le jour où elles dé­couvrent qu’elles peuvent di­vi­ser leur fac­ture au moins par deux, elles n’hé­sitent pas ! »

Au-de­là du coût de l’abon­ne­ment, un dé­mé­na­ge­ment ou la pers­pec­tive d’ob­te­nir une connexion beau­coup plus ra­pide grâce à la fibre op­tique ou de nou­veaux ser­vices (chaînes TV, presse, etc.) sont d’ex­cel­lentes oc­ca­sions de faire jouer la concur­rence. « Tout comme l’in­sa­tis­fac­tion du client qui es­time que son fournisseur ne ré­sout pas cor­rec­te­ment un pro­blème ré­cur­rent de connexion, par exemple », pré­cise Xa­vier Pi­non.

DÉ­TER­MI­NER SES BE­SOINS DE CONNEXION

En in­di­quant votre nu­mé­ro de té­lé­phone fixe ou l’adresse de votre fu­tur lo­ge­ment sur le site des four­nis­seurs ou des comparateurs (je­change.fr, ariase.com ou zo­nead­sl.com), vous connaî­trez la qua­li­té de connexion en­vi­sa­geable. Si vous êtes éli­gible au haut dé­bit de tech­no­lo­gies uti­li­sant la ligne té­lé­pho­nique (ADSL, ADSL2+, VDSL), vérifiez les dé­bits maxi­mum des­cen­dants (ré­cep­tion) et mon­tants (émis­sion) que vous offrent les opé­ra­teurs. Ex­pri­més en Mb/s, ils in­diquent votre vi­tesse de connexion à In­ter­net : plus ils sont éle­vés, plus votre ex­pé­rience – en par­ti­cu­lier l’en­voi et la ré­cep­tion de pho­tos, de vi­déos ou des chaînes TV – se­ra de qua­li­té. À l’in­verse, un dé­bit in­suf­fi­sant risque de vous pri­ver de l’ac­cès aux ser­vices de té­lé­vi­sion (chaînes de la TNT, re­play, vi­déos à la de­mande, etc.). Par exemple, chez Bouygues Te­le­com, pour re­ce­voir les chaînes avec sa Bbox, il faut

un dé­bit mi­ni­mum de 3,6 Mb/s ou 4,5 Mb/s. En re­vanche, si votre lo­ge­ment est connec­té au très haut dé­bit (VDSL2 ou im­meuble rac­cor­dé à la fibre op­tique), vous au­rez ac­cès à l’en­semble des ser­vices des four­nis­seurs. La fibre op­tique dite « FFTH » (c’est-à-dire de­puis le noeud de rac­cor­de­ment jus­qu’à votre lo­ge­ment) offre un dé­bit pou­vant grim­per jus­qu’à 1 Gb/s en émis­sion. Té­lé­char­ger un film en haute dé­fi­ni­tion de 3Go ne prend alors que 24 se­condes, contre 48 se­condes avec un dé­bit de 500 Mb/s et… 50 mi­nutes en ADSL!

ÉVA­LUER SES USAGES EN TÉ­LÉ­PHO­NIE

Si toutes les box com­prennent les ap­pels vers les nu­mé­ros fixes de France mé­tro­po­li­taine, il n’en est pas de même vers les mo­biles et l’étran­ger. La règle : plus l’abon­ne­ment est cher (à par­tir de 20 eu­ros par mois), plus l’offre est large. Et mieux vaut y re­gar­der de près. Vous ap­pe­lez sou­vent des mo­biles fran­çais ? At­ten­tion, ils ne sont in­té­grés dans les for­faits qu’à par­tir de 30 eu­ros par mois ou alors en op­tion, comme chez Red de SFR (5 eu­ros par mois). Quant aux com­mu­ni­ca­tions vers l’étran­ger, assurez-vous que les pays vers les­quels vous ap­pe­lez sont com­pris ou s’il existe des packs par des­ti­na­tion, par exemple 7,50 eu­ros par mois pour 2 heures d’ap­pels vers les fixes et mo­biles d’al­gé­rie chez Red. Vérifiez aus­si les com­mu­ni­ca­tions vers les mo­biles étran­gers, par­fois fac­tu­rées en sus. En­fin, si le pays recherché n’ap­pa­raît pas dans votre vi­seur, vous n‘au­rez pas d’autre choix que d’éplu­cher les bro­chures tarifaires des FAI pour sé­lec­tion­ner le mieux of­frant.

DÉCRYPTER LES OFFRES TV

Le pa­nel des chaînes pro­po­sées par les FAI s’est beau­coup en­ri­chi : aux cô­tés des 27 chaînes gra­tuites de la TNT, des di­zaines d’autres – com­prises dans l’abon­ne­ment ou fac­tu­rées men­suel­le­ment à l’uni­té ou en bou­quets – se cô­toient. Les pre­mières vous suf­fisent ? « Il existe des offres li­mi­tées à In­ter­net et à la té­lé­pho­nie, pré­cise Xa­vier Pi­non. Mais ne ré­dui­sez pas vos re­cherches à celles-ci, car bien sou­vent, il

ne coûte pas plus cher d’en choi­sir une avec la té­lé­vi­sion. » À l’in­verse, les té­lé­vores prêts à payer da­van­tage pour des chaînes thé­ma­tiques ou ex­clu­sives ont in­té­rêt à com­pa­rer la com­po­si­tion des bou­quets et leurs ta­rifs, avec et hors pro­mo­tions, par­mi les dif­fé­rents FAI. À no­ter que le bou­quet OCS d’orange, le seul à dif­fu­ser la sé­rie Game of Th­rones, est ac­ces­sible aux pos­ses­seurs de box d’un FAI concur­rent. En re­vanche, les chaînes SFR Sport qui au­ront l’ex­clu­si­vi­té de la Ligue des champions et de la Ligue Eu­ro­pa de foot­ball entre 2018 et 2021 ne se­ront dis­po­nibles qu’avec une box SFR.

AR­BI­TRER EN FONC­TION DES SER­VICES

Pour ache­ver votre com­pa­ra­tif, éva­luez la per­ti­nence d’un for­fait mo­bile as­so­cié à votre box. Free, Orange et SFR offrent des re­mises aux sous­crip­teurs de box, dès le pre­mier for­fait mo­bile sous­crit. Autre bo­nus, l’ac­cès à un kiosque de presse nu­mé­rique sur or­di­na­teur, ta­blette ou mo­bile. Com­pris dans l’abon­ne­ment, il est pro­po­sé seule­ment par Bouygues

Te­le­com et SFR en illi­mi­té sur une sé­lec­tion de

titres (voir ta­bleau). « Si vous avez un sou­hait par­ti­cu­lier, par­tez de vos be­soins pour éta­blir votre base de com­pa­rai­son, car les FAI ont tous leurs spé­ci­fi­ci­tés qui rendent la tâche dif­fi­cile », sou­ligne Xa­vier Pi­non. Les fans de BD ou de jeux PC pour­raient ain­si se lais­ser ten­ter par des options spé­ci­fiques à 9,99 eu­ros par mois, dis­po­nibles avec les box Orange.

Mais at­ten­tion, vous per­drez tout ac­cès à ces sup­ports, une fois l’abon­ne­ment ré­si­lié.

METTRE FIN À SON CONTRAT

« Avant de ré­si­lier, vérifiez si vous êtes en­core lié par une pé­riode d’en­ga­ge­ment, conseille Es­telle Yacovou de l’as­so­cia­tion Fa­milles de France. Si c’est le cas, vous ne pour­rez ré­si­lier sans frais que si vous met­tez en avant une mo­di­fi­ca­tion de l’offre, un ser­vice dé­faillant ou l’un des mo­tifs lé­gi­times de ré­si­lia­tion dé­taillés dans votre contrat (dé­mé­na­ge­ment à l’étran­ger, etc.). Dans les autres cas, des frais s’ap­pliquent : toutes les men­sua­li­tés res­tant à ré­gler si l’en­ga­ge­ment est d’un an et le quart des sommes res­tant à payer jus­qu’à la fin du contrat pour un en­ga­ge­ment de

24 mois ré­si­lié dès le 13e mois. » Par exemple, 2 mois s’il vous reste 8 mois d’en­ga­ge­ment. Mais les concur­rents peuvent rem­bour­ser jus­qu’à

150 eu­ros de ces pé­na­li­tés à condi­tion de rem­plir un cou­pon dis­po­nible lors de la sous­crip­tion et d’en­voyer la der­nière fac­ture de votre an­cien FAI. En­fin, res­ti­tuez sans faute l’an­cien ma­té­riel, sous peine de pé­na­li­tés sa­lées, jus­qu’à 300 eu­ros, voire plus ! Une fois votre dé­ci­sion prise, vous avez deux pos­si­bi­li­tés pour ré­si­lier. Si vous sou­hai­tez conser­ver votre nu­mé­ro de té­lé­phone fixe chez votre nou­veau fournisseur (sauf les nu­mé­ros géo­gra­phiques en 01, 02, etc. en cas de dé­mé­na­ge­ment), ap­pe­lez le 3 179 de­puis votre fixe pour ob­te­nir votre nu­mé­ro RIO (re­le­vé d’iden­ti­té opé­ra­teur). Com­mu­ni­quez-le lors de votre ins­crip­tion au nou­vel opé­ra­teur qui se char­ge­ra de ré­si­lier votre an­cien contrat. Si­non, « en­voyez une lettre re­com­man­dée avec ac­cu­sé de ré­cep­tion, conseille Es­telle

Yacovou. L’opé­ra­teur a alors 10 jours, à comp­ter de la ré­cep­tion, pour ré­si­lier votre ligne ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.