Bon à sa­voir

Dossier Familial - - VIE PRO # -

sont sus­cep­tibles de par­tir en re­traite entre leurs 55 ans et leurs 60 ans. Il leur faut avoir en­gran­gé un cer­tain nombre de tri­mestres de re­traite, tous ré­gimes de base confon­dus, et sur­tout un cer­tain nombre de tri­mestres co­ti­sés alors qu’ils avaient réel­le­ment une ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle. Du­rant ces deux pé­riodes, la condi­tion d’in­ca­pa­ci­té per­ma­nente de 50 % mi­ni­mum doit éga­le­ment être rem­plie. Cette an­née par exemple, une per­sonne née en 1963 dont la du­rée d’as­su­rance at­teint 128 tri­mestres, dont 108 tri­mestres co­ti­sés, peut faire li­qui­der ses droits à la re­traite de base à taux plein ain­si que ses re­traites com­plé­men­taires sans abat­te­ment. Si sa du­rée d’as­su­rance n’est que de 118 tri­mestres, dont 98 co­ti­sés, elle ne pour­ra de­man­der ses pen­sions qu’en 2019.

Être re­con­nu in­apte au tra­vail n’au­to­rise pas un dé­part en re­traite anticipé. Ce­la ga­ran­tit en re­vanche une re­traite de base cal­cu­lée à taux plein mais pro­ra­ti­sée en fonc­tion des tri­mestres ac­quis pour la re­traite de base. Les com­plé­men­taires ne se­ront pas mi­no­rées.

AVOIR CU­MU­LÉ DES POINTS SUR SON COMPTE PÉ­NI­BI­LI­TÉ

De­puis jan­vier 2015, les sa­la­riés du sec­teur pri­vé ou agri­cole ex­po­sés à un ou plusieurs fac­teurs de pé­ni­bi­li­té (tra­vail de nuit, tra­vail ré­pé­ti­tif, bruit, etc.) peuvent cu­mu­ler des points sur leur compte pro­fes­sion­nel de pré­ven­tion, ali­men­té par l’em­ployeur. Chaque tranche de 10 points per­met d’abais­ser l’âge lé­gal de dé­part en re­traite d’un tri­mestre, dans la li­mite de 8 tri­mestres maxi­mum. « À rai­son de 4 points pé­ni­bi­li­té cu­mu­lés par an ou de 8 points par an pour plusieurs fac­teurs de risques, il faut 10 à 20 ans d’ex­po­si­tion pour un dé­part à 60ans. Ce dis­po­si­tif est ré­cent, mais il a le mé­rite d’exis­ter. En 2018, une per­sonne née au plus tard le 1er septembre 1957 et ex­po­sée à plusieurs fac­teurs de risques de­puis 2015 peut ain­si de­man­der sa re­traite d’ici la fin 2018, à 61ans et de­mi », ex­plique Marc Dar­nault, di­ri­geant as­so­cié d’op­ti­ma­re­traite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.