Louer une voi­ture

LA BA­TAILLE DES PRIX FAI­SANT RAGE PAR­MI LES LOUEURS, AT­TEN­TION À ME­SU­RER LA QUA­LI­TÉ DU SER­VICE REN­DU ET À ÉVI­TER LES SUP­PLÉ­MENTS QUI NE SONT PAS AF­FI­CHÉS. PE­TIT TOUR D’HO­RI­ZON DES OFFRES POUR ROU­LER ÉCO­NO­MIQUE, EN TOUTE SÉ­CU­RI­TÉ.

Dossier Familial - - SOMMAIRE - Par Chan­tal Mas­son

Les pro­messes des loueurs sont lé­gion : louer une voi­ture dès 5 eu­ros, 7 eu­ros ou 10 eu­ros par jour,

100 eu­ros la se­maine, éco­no­mi­ser jus­qu’à 30 %... Concur­rence oblige, les ta­rifs ont ten­dance à bais­ser en de­hors des va­cances sco­laires et des ponts. « Les sup­plé­ments payés pour les options, par­fois une di­zaine d’eu­ros par jour, pa­raissent donc exor­bi­tants », fait re­mar­quer Mat­thieu Nan­ni, di­rec­teur gé­né­ral du cour­tier BSP-AU­TO.

OÙ TROU­VER DES PRIX BAS ?

Pour ré­pondre aux nom­breux clients à l’af­fût d’une lo­ca­tion pas chère, les grandes en­seignes ont créé des fi­liales qui écrasent un peu ou beau­coup les ta­rifs (voir ta­bleau). Du cô­té des opé­ra­teurs ex­clu­si­ve­ment dis­count, ci­tons Ada, Rent a Car (uni­que­ment en France, outre-mer com­pris), ou deux loueurs es­pa­gnols, Gold­car et Au­to­click Rent a Car. Fraî­che­ment dé­bar­qués dans l’hexa­gone, ils pro­posent leurs ser­vices prin­ci­pa­le­ment près des aé­ro­ports très tou­ris­tiques.

GARE AUX SUR­COÛTS !

Ces offres de pre­mier prix ne sont pas tou­jours au top, cô­té ser­vices : net­toyage fac­tu­ré de 20 à plus de 30 eu­ros si la voi­ture n’est pas ren­due to­ta­le­ment propre; for­cing au gui­chet pour sous­crire les sup­plé­ments d’as­su­rance; re­fus des cartes ban­caires de dé­bit; blocage d’une cau­tion énorme; po­li­tiques de car­bu­rant « flex fuel » ou « plein-vide » (le loueur s’oc­cupe de l’es­sence, qu’il fac­ture au prix fort); at­tente trop longue pour prendre li­vrai­son du vé­hi­cule, etc.

LOUER À UN PAR­TI­CU­LIER : PAS DE SUR­PRISE

Sur des pla­te­formes comme Dri­vy (dans six pays eu­ro­péens), Oui­car (en France et bien­tôt en Es­pagne) ou Koo­li­car (en France), les ta­rifs les plus bas avoi­sinent les 10 ou 15 eu­ros la jour­née pour les vé­hi­cules les plus an­ciens. Avec un ser­vice d’as­sis­tance en cas de panne et une as­su­rance tout risque com­prise pour ne pas mettre en cause celle du par­ti­cu­lier qui met son vé­hi­cule à dis­po­si­tion. Le paie­ment s’ef­fec­tue dès la ré­ser­va­tion sur le site. « En moyenne, on peut éco­no­mi­ser 30 % par rap­port à l’offre des pro­fes­sion­nels, et il n’y a pas de frais ca­chés », sou­ligne Claire Man­gin, en charge de la com­mu­ni­ca­tion de Dri­vy. « Ces éco­no­mies sont plus no­tables en pé­riode de pointe, quand il n’y a plus de dis­po­ni­bi­li­tés chez les pros. Les par­ti­cu­liers n’ont pas en­core l’ha­bi­tude de mo­du­ler leurs ta­rifs en fonc­tion de la de­mande », pré­cise Be­noît Si­neau, di­rec­teur gé­né­ral de Oui­car.

PAS­SER PAR DES IN­TER­MÉ­DIAIRES ?

Les cour­tiers (ou bro­kers), tels Au­toes­cape, Au­to Eu­rope, BSP-AU­TO, Ren­tal­cars, les agents de voyages spé­cia­li­sés en lo­ca­tion de vé­hi­cules,

comme Ca­ri­ga­mi, et gé­né­ra­listes, comme Ex­pé­dia, Go Voyages, Oui.sncf, né­go­cient des prix au­près des marques. Ils com­parent les offres de plu­sieurs par­te­naires. Les sites com­pa­ra­teurs (Ea­sy­voyage, Kayak, Li­li­go, Skys­can­ner, etc.) ré­per­to­rient les pro­po­si­tions de leurs seuls par­te­naires. Vous ga­gnez à na­vi­guer sur les sites des com­pa­ra­teurs, cour­tiers ou agents de voyages pour trou­ver un prix in­té­res­sant. En­suite, rap­pro­chez le prix et les condi­tions de lo­ca­tion de ceux an­non­cés di­rec­te­ment par les loueurs sur leurs sites pour choi­sir le meilleur rap­port qua­li­té-prix.

Week-end ou long pont, lorsque les pro­fes­sion­nels n’ont plus de dis­po­ni­bi­li­tés, ayez le ré­flexe lo­ca­tion entre par­ti­cu­liers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.