Une ap­pli­ca­tion pour re­vendre et ra­che­ter des livres

Laure De­se­gaulx, 26 ans, fon­da­trice de Swap­book

Dossier Familial - - DOSSIER -

L’idée de l’ap­pli­ca­tion Swap­book m’est ve­nue du­rant mes études. Lors de chaque ren­trée uni­ver­si­taire, l’achat de livres re­pré­sen­tait une somme très im­por­tante. D’après L’UNEF (Union na­tio­nale des étu­diants de France), la moyenne est de 283 eu­ros par étu­diant tous les ans! Swap­book per­met aux étu­diants de ga­gner un peu d’ar­gent en re­ven­dant leurs vieux livres. Ceux qui le sou­haitent peuvent, dans la fou­lée, ache­ter leurs nou­veaux ou­vrages d’oc­ca­sion à un prix ré­duit. Pour ce­la, il suf­fit de s’ins­crire sur la pla­te­forme puis de prendre en pho­to le code-barres du livre que l’on sou­haite vendre. L’ap­pli­ca­tion vous pro­pose alors un prix de vente, que vous pou­vez ac­cep­ter ou mo­di­fier s’il ne vous convient pas. Le prix de vente pro­po­sé s’élève en moyenne à 40 % du prix d’achat. Afin de pou­voir pro­po­ser une offre en­core plus large, nous avons ré­cem­ment ou­vert notre ser­vice aux édi­teurs uni­ver­si­taires. Lan­cée en sep­tembre der­nier, l’ap­pli­ca­tion a été té­lé­char­gée plus de deux mille fois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.