VERS L’AR­MÉE DE L’AIR DES AN­NÉES 2020

DSI Hors-Série - - AFRIQUE ET EUROPE -

a su ré­pondre im­mé­dia­te­ment aux at­taques bar­bares qui ont frap­pé la France, son dé­fi est ce­lui de la du­rée dans une si­tua­tion sé­cu­ri­taire sans pers­pec­tive d’amé­lio­ra­tion. En ef­fet, les hy­po­thèses stra­té­giques for­mu­lées dans le livre blanc de 2013, qui dé­fi­nissent son for­mat, ne cor­res­pondent plus à la réa­li­té de nos en­ga­ge­ments opé­ra­tion­nels. Nous avons dou­blé nos dé­ploie­ments en opé­ra­tions ex­té­rieures, en même temps que nous avons dû ré­pondre à l’aug­men­ta­tion du ni­veau de me­nace en France, no­tam­ment au tra­vers de l’opé­ra­tion «Sen­ti­nelle», mais aus­si du ren­for­ce­ment de la pro­tec­tion de nos bases aé­riennes. En clair, l’ar­mée de l’Air tient évi­dem­ment le coup, car nous fai­sons tout pour être au ren­dez-vous de toutes ces exi­gences, et en par­ti­cu­lier celles des opé­ra­tions, où que ce soit dans le monde. Mais ce­la a un prix. Pour as­su­rer le ni­veau d’en­ga­ge­ment qui lui est de­man­dé dans la du­rée et compte te­nu des moyens dont elle dis­pose, elle doit pui­ser dans son ca­pi­tal hu­main et ma­té­riel, qui s’use inexo­ra­ble­ment.

Des en­ga­ge­ments mul­tiples de longue du­rée fo­ca­lisent l’at­ten­tion, mais peuvent aus­si avoir pour consé­quence de ré­duire celle por­tée à l’en­traî­ne­ment, no­tam­ment mul­ti­na­tio­nal. L’ar­mée de l’Air main­tient-elle la ca­dence en la ma­tière ?

Votre ana­lyse est juste. L’aug­men­ta­tion d’ac­ti­vi­té opé­ra­tion­nelle, outre avoir comme

Pho­to ci-des­sus :

Le gé­né­ral Lanata à Villa­cou­blay. (© An­tho­ny Jeu­land/ar­mée de l’Air)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.