La TSI

DSI Hors-Série - - ENTRETIEN -

La co­opé­ra­tion entre les armées de l’air fran­çaise, bri­tan­nique et amé­ri­caine est dé­jà an­cienne : elles opèrent en­semble de­puis plus de vingt ans sur une di­ver­si­té de théâtres d’opé­ra­tions. Les trois États, puis­sances nu­cléaires et membres du Conseil de sé­cu­ri­té des Na­tions unies, par­tagent en outre une ap­proche glo­ba­le­ment com­mune des risques et me­naces. Res­tait en­core à for­ma­li­ser un cer­tain nombre de pra­tiques de­vant per­mettre d’amé­lio­rer leur in­ter­opé­ra­bi­li­té. C’est l’ob­jet de la Tri­la­te­ral Stra­te­gic Initiative (TSI), qui re­monte à une lettre d’in­ten­tion si­gnée en 2011 et pro­lon­gée en 2013 par une charte, mise à jour en 2015, qui ex­pose les ob­jec­tifs et dé­si­gnant un groupe de pi­lo­tage (stee­ring group). Trois pi­liers stra­té­giques sont au coeur de la TSI : ren­for­cer la confiance, amé­lio­rer l’in­ter­opé­ra­bi­li­té et pro­mou­voir la puis­sance aé­rienne. La su­per­vi­sion de la TSI est de la res­pon­sa­bi­li­té du groupe de pi­lo­tage stra­té­gique tri­la­té­ral (Tri­la­te­ral Stra­te­gic Stee­ring Group, TSSG), qui re­groupe des of­fi­ciers su­pé­rieurs et des of­fi­ciers d’échange tra­vaillant à proxi­mi­té de leurs chefs d’état-ma­jor. L’ap­proche adop­tée est simple : iden­ti­fier les obs­tacles à l’in­ter­opé­ra­bi­li­té afin de pré­sen­ter des so­lu­tions im­pli­quant la co­opé­ra­tion tri­la­té­rale. La co­opé­ra­tion n’est pas que concep­tuelle. Elle a dé­jà dé­bou­ché sur plu­sieurs exer­cices, dont les «At­lan­tic Trident», qui réunissent à Lan­gley des F-22, des Ra­fale et des Ty­phoon. Con­crè­te­ment, plu­sieurs gé­né­ra­tions d’of­fi­ciers se sont dé­jà suc­cé­dé, créant un vé­ri­table ré­seau tri­na­tio­nal, et les thèmes abor­dés vont des pro­ces­sus de com­man­de­ment/contrôle à la ques­tion A2/AD. P. L.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.