Quelles «armes mi­racles»?

DSI - - VEILLES STRATÉGIQUES -

Le dis­cours de Vla­di­mir Pou­tine de jan­vier 2018 avait mis en exergue le dé­ve­lop­pe­ment de nouveaux sys­tèmes d’armes stra­té­giques. Si le Sta­tus-6 était connu (voir notre ar­ticle dans DSI hors-sé­rie no 59), tout comme L’ICBM Sar­mat, d’autres types de sys­tèmes avaient été évo­qués (voir DSI no 135), sur les­quels plus d’in­for­ma­tions sont au­jourd’hui dis­po­nibles. Le mis­sile ba­lis­tique lan­cé d’avion (ASBM – Air-sur­face Bal­lis­tic Mis­sile) KH-47M2 Khin­zal est ain­si bien en ser­vice et a par­ti­ci­pé au dé­fi­lé de la Vic­toire du 9 mai. D’après les sources russes, il se­rait dé­ployé sur 10 à 12 MIG-31BM mo­di­fiés pour em­por­ter cette évo­lu­tion du mis­sile Is­kan­der. Ce type de com­bi­nai­son est po­ten­tiel­le­ment pro­blé­ma­tique à bien des égards : d’une part, le lan­ceur est ca­pable d’at­teindre Mach 2,8 (pro­ba­ble­ment moins en fonc­tion de la masse du mis­sile) et son rayon d’ac­tion à al­ti­tude op­ti­male dé­passe les 2 400 km ; d’autre part, le mis­sile lui­même au­rait une por­tée de 2 000 km et sa vi­tesse ter­mi­nale se­rait hy­per­so­nique. In fine, l’en­gin ap­pa­raît comme une arme d’au­tant plus « eu­ros­tra­té­gique » que la tra­jec­toire que l’en­gin adop­te­rait ren­drait une in­ter­cep­tion plus dif­fi­cile, la Rus­sie in­di­quant qu’il conserve une ap­ti­tude à la ma­noeuvre. La com­bi­nai­son « mis­sile/avion » el­le­même n’im­plique pas de vio­la­tion du trai­té INF (In­ter­me­diate Nu­clear Force).

À son em­ploi dans des scé­na­rios nu­cléaires s’ajoute, se­lon la Rus­sie, sa pos­sible uti­li­sa­tion dans des scé­na­rios an­ti­na­vires et plus par­ti­cu­liè­re­ment an­ti-porte-avions, là aus­si avec une charge conven­tion­nelle ou nu­cléaire. Reste qu’une telle ra­tio­na­li­té im­plique une ca­pa­ci­té de dé­si­gna­tion de cible à longue dis­tance, alors que celles de Mos­cou ont connu une forte éro­sion ces der­nières an­nées. Reste éga­le­ment à voir l’ave­nir de ce type de sys­tèmes d’armes, dont plu­sieurs es­sais concluants semblent avoir eu lieu. Si peu de Fox­hound ca­pables de les lan­cer sont ac­tuel­le­ment en ser­vice, rien n’in­dique que d’autres ne les re­join­dront pas. C’est d’au­tant plus le cas que d’autres ap­pa­reils pour­raient être can­di­dats à son em­port, comme les TU-160M2, dont les 10 pre­miers exem­plaires ont été com­man­dés au dé­but de l’an­née, ou les TU-22M.

Mos­cou doit éga­le­ment faire face à des échecs. C’est no­tam­ment le cas pour le mis­sile de croi­sière à pro­pul­sion nu­cléaire éga­le­ment évo­qué lors du dis­cours de Vla­di­mir

Pou­tine. La ra­tio­na­li­té der­rière son dé­ve­lop­pe­ment consis­tait à dis­po­ser d’une arme au rayon d’ac­tion – et sur­tout à l’en­du­rance – pra­ti­que­ment illi­mi­té, per­met­tant ain­si de main­te­nir en vol des pa­trouilles de dis­sua­sion. Le mis­sile, bap­ti­sé Bu­re­vest­nik, se­rait en dé­ve­lop­pe­ment de­puis le dé­but des an­nées 2000 et quatre es­sais au­raient été conduits entre no­vembre 2017 et fé­vrier 2018. Concrè­te­ment, tous ont dé­bou­ché sur des crashs, après quatre se­condes de vol pour le der­nier, le coeur nu­cléaire ne di­ver­geant pas, le test le plus concluant ayant du­ré deux mi­nutes.

D’autres sys­tèmes de­vraient connaître des re­tards. Les dif­fé­rents ar­me­ments pré­sen­tés font ain­si face à la pro­blé­ma­tique bud­gé­taire, dans un contexte où Mos­cou est pé­na­li­sé par les sanc­tions éco­no­miques consé­cu­tives à l’invasion de la Cri­mée. C’est le cas pour le RS-26 Ru­bezh, un ICBM mo­bile à car­bu­rant so­lide dé­ri­vé du Yars et qui de­vait ini­tia­le­ment en­trer en ser­vice en 2016. Com­pa­ra­ti­ve­ment à ce der­nier, il au­rait eu une plus courte por­tée. Le dé­ve­lop­pe­ment du mis­sile se­ra ain­si « sus­pen­du » jus­qu’en 2027, au pro­fit de la charge de ren­trée Yu-71 Avant­gard, qui de­vait ini­tia­le­ment l’équi­per. Le sys­tème est un pla­neur hy­per­so­nique qui doit com­pli­quer la tâche des sys­tèmes an­ti­mis­siles et qui se­raient en­tré en pro­duc­tion à la mi-mars 2018. Il de­vrait équi­per L’ICBM SS-30 Sa­tan 2/RS-28 Sar­mat dont le dé­ve­lop­pe­ment semble al­ler bon train, avec un deuxième es­sai le 30 mars 2018. Il pour­rait éga­le­ment équi­per des SS-19, dès 2019, dans l’at­tente de la mise en ser­vice des Sar­mat. Par ailleurs, le sys­tème Bar­gu­zin – des trains do­tés de mis­siles Yars – de­vrait éga­le­ment être sus­pen­du jus­qu’en 2027.

Un Kinz­hal po­si­tion­né sous un MIG-31BM. (© Youtube)

PO­LOGNE - Des Vul­kan M-92 croates à l’exer­cice, en Po­logne. La bat­te­rie est in­té­grée à un grou­pe­ment mul­ti­na­tio­nal in­cluant éga­le­ment des forces rou­maines, bri­tan­niques et amé­ri­caines, lui-même in­té­gré à la 15e bri­gade mé­ca­ni­sée po­lo­naise. (© US Ar­my)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.