RTTH, sa­tel­lite et bien­tôt 4G fixe au se­cours du THD Etats- Unis : In­ter­net bous­cule le pay­sage au­dio­vi­suel

Le 14 dé­cembre, s’est te­nue la 2e Confé­rence na­tio­nale des ter­ri­toires ( CNT) où le Pre­mier mi­nistre n’a pas pré­sen­té « la feuille de route » des en­ga­ge­ments des opé­ra­teurs té­lé­coms dans le dé­ploie­ment du très haut dé­bit. « D’ici Noël » , es­père Edouard P

Edition Multimédi@ - - La Une -

En clair. C’est un vi­rage ser­ré que né­go­cie le gou­ver­ne­ment pour par­ve­nir – « d’ici Noël, ce se­rait un beau ca­deau » , es­père le Pre­mier mi­nistre – à une « feuille de route » des « en­ga­ge­ments op­po­sables » de dé­ploie­ment du haut et très haut dé­bit par les opé­ra­teurs té­lé­coms. Après le dé­ra­page qua­si in­con­trô­lé du « plan France très haut dé­bit » ( PFTHD), l’ob­jec­tif in­at­tei­gnable de Fran­çois Hol­lande d’at­teindre en 2022 « 100 % du ter­ri­toire es­sen­tiel­le­ment en fibre » est dé­fi­ni­ti­ve­ment en­ter­ré au pro­fit d’un dé­ploie­ment plus réa­liste en deux temps – au moins 8 Mbits/ s en 2020 et plus de 30 Mbits/ s en 2022, voire 100 Mbits/ s –, avec une « so­lu­tion mixte où l’on ma­rie la fibre et la 4G [ fixe] à bon ni­veau par­tout » vou­lue cette fois par son suc­ces­seur Em­ma­nuel Ma­cron ( 1). Pour y par­ve­nir, le « plan B » pré­sen­té le 14 dé­cembre lors de la 2e Confé­rence na­tio­nale des ter­ri­toires ( CNT) ( 2) fait la part belle au « RTTH » , pour Ra­dio- to- the- Home – qui est à la boucle lo­cale ra­dio ce que le FTTH est à la fibre op­tique. Et juste à temps pour la CNT, l’ar­cep a an­non­cé le 11 dé­cembre l’ou­ver­ture d’un « gui­chet » pour les ac­teurs dé­si­reux de dé­ployer le RTTH – ap­pe­lé of­fi­ciel­le­ment « très haut dé­bit ra­dio » ou « THD ra­dio » – pour le­quel elle a at­tri­bué la bande 3410- 3460 MHZ. Le RTTH/ THD ra­dio est à ne pas confondre avec la 4G fixe que prône le chef de l’etat. C’est pour ce­la que le ré­gu­la­teur des té­lé­coms est en train d’ « ana­ly­ser la de­mande du gou­ver­ne­ment de mo­bi­li­ser les ré­seaux mo­biles 4G pour les be­soins de connec­ti­vi­té fixe » ( dixit son rap­port 2018 sur les ter­ri­toires connec­tés pu­blié le 12 dé­cembre). Quant au sa­tel­lite, il com­mence à de­ve­nir un re­cours cré­dible pour les zones qui n’ont pas la fibre. La Fé­dé­ra­tion des in­dus­triels des ré­seaux d’ini­tia­tive pu­blique ( Fi­rip), qui a fê­té ses 5 ans le 7 dé­cembre, ap­pelle jus­te­ment le gou­ver­ne­ment à « pré­voir ur­gem­ment le sub­ven­tion­ne­ment du THD ra­dio et du sa­tel­lite à leur juste hau­teur » . L’opé­ra­teur fran­çais de sa­tel­lite Eu­tel­sat, qui est membre de la Fi­rip et dont Bpi­france ( Etat et CDC) est ac­tion­naire, pousse ses pions dans le PFTHD de­puis que son DG Ro­dolphe Bel­mer a dé­plo­ré en oc­tobre 2016 que le tout­fibre des au­to­ri­tés fran­çaises s’ap­pa­ren­tait par­fois à… de « l’obs­cu­ran­tisme » ( lire EM@ 154, p. 3). Le cuivre, lui, n’a pas dit non plus son der­nier mot puisque le VDSL2 compte dé­jà 5,7 mil­lions d’abon­nés à ce jour. @

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.