Pour­quoi 2018 se­ra l'an­née dé­ter­mi­nante pour la RNT

L’an­née 2018 se­ra dé­ter­mi­nante pour le dé­ploie­ment de la ra­dio nu­mé­rique ter­restre ( RNT) en France. Le seuil des 20 % de cou­ver­ture de la po­pu­la­tion fran­çaise à par­tir du­quel les fa­bri­cants de ré­cep­teurs au­ront l’obli­ga­tion d’y in­té­grer le DAB+ – et le T

Edition Multimédi@ - - La Une -

Le seuil des 20 % de cou­ver­ture de la po­pu­la­tion fran­çaise à par­tir du­quel les fa­bri­cants de ré­cep­teurs ont l’obli­ga­tion d’in­té­grer la ra­dio nu­mé­rique ter­restre ( RNT) dans leurs ap­pa­reils n’a fi­na­le­ment pas été at­teint en 2017, contrai­re­ment à ce qu’avait in­di­qué Pa­trice Gé­li­net à EM@ dans une in­ter­view pa­rue en mai 2016 ( 1), alors qu’il était en­core membre du Conseil su­pé­rieur de l’au­dio­vi­suel ( CSA). Son man­dat s’étant ache­vé il y a un an, en jan­vier 2017, c’est Ni­co­las Cu­rien – son suc­ces­seur de­puis lors – qui pour­ra an­non­cer le fran­chis­se­ment de ce seuil dé­ci­sif des 20 % d’ici la fin de l’an­née.

Dé­clen­che­ment at­ten­du en sep­tembre

La loi de 2007 sur la mo­der­ni­sa­tion de la dif­fu­sion au­dio­vi­suelle a en ef­fet fixé ce taux de cou­ver­ture de la RNT comme le dé­clen­cheur de l’in­té­gra­tion obli­ga­toire des normes RNT – DAB+ en tête – dans les ré­cep­teurs ra­dios et au­to­ra­dios. « Le seuil de 20 % de cou­ver­ture, dé­clen­chant l’obli­ga­tion lé­gale d’ins­tal­la­tion du DAB+ dans les ré­cep­teurs, se­ra en tout état de cause at­teint avant la fin 2018, après le dé­mar­rage des émis­sions à Lille, Lyon et Stras­bourg » , a dé­jà pro­mis le CSA. Pour l’heure, seules les villes de Pa­ris, Mar­seille et Nice bé­né­fi­cient de la RNT de­puis le 20 juin 2014, date à la­quelle les pre­mières émis­sions ont pu com­men­cer en France avec plus d’une cen­taine de ra­dios nu­mé­riques. Se­lon son nou­veau ca­len­drier ac­cé­lé­ré du dé­ploie­ment de la RNT en France, la ré­gion lil­loise et une grande par­tie des Hauts- de- France de­vraient être cou­vertes dès le mois d’avril par les pre­mières re­trans­mis­sions. Elles se­ront sui­vies d’ici le mois de sep­tembre par les zones éten­dues de Lyon et de Stras­bourg. C’est à ce mo­ment- là que le seuil des 20 % se­ra en­fin at­teint. C’est du moins ce qui de­vrait ar­ri­ver si le CSA res­pecte son « ca­len­drier ac­cé­lé­ré » . L’or­ga­nisme pro­fes­sion­nel World­dab table sur ce mois de sep­tembre qui se­ra un tour­nant in­dus­triel pour la RNT. Dé­but 2019 de­vraient suivre les ré­gions de Rouen et de Nantes ( après la sé­lec­tion des can­di­da­tures en jan­vier 2018), puis vers le mi­lieu de l’an­née 2019 celles de Tou­louse et de Bor­deaux. Quant aux deux pro­chains ap­pels à can­di­da­tures pour de fu­tures nou­velles re­trans­mis­sions en RNT qui ne dé­bu­te­ront pas avant fin 2020, pour to­ta­li­ser cette fois 70 % de la po­pu­la­tion fran­çaise cou­verte, ils se­ront lan­cés en juillet 2018 pour l’un ( Di­jon, Poi­tiers, Pau, Gre­noble, Tou­lon...) et en juillet 2019 pour l’autre ( Caen, Cler­mont- Fer­rand, Nan­cy, Rennes, Mont­pel­lier...), por­tant cha­cun sur 15 villes et leurs en­vi­rons. Pour les 30 % res­tants de la po­pu­la­tion mé­tro­po­li­taine, il fau­dra pa­tien­ter jus­qu’en 2022 pour bé­né­fi­cier des re­trans­mis­sions RNT, pour peu que les ap­pels à can­di­da­tures soient en­clen­chés l’an­née pré­cé­dente. Le pré­sident du CSA, Oli­vier Schra­meck ( pho­to), lors de ses voeux du 23 jan­vier, a bien évo­qué le seuil tant at­ten­du des 20 % mais sans être pré­cise sur la pé­riode de dé­clen­che­ment. Et pour cause. Le CSA n’a pas en­core fait connaître sa mé­thode de cal­cul de po­pu­la­tion en RNT per­met­tant de dé­cla­rer fran­chi le seuil de cou­ver­ture des 20 %. « Le 20 dé­cembre der­nier, le Conseil a dé­ci­dé du lan­ce­ment d’ap­pels mul­ti­ré­gio­naux en 2018 et 2019, ce qui per­met­tra d’at­teindre plus ra­pi­de­ment le seuil de 20 % de cou­ver­ture de la mé­tro­pole dé­clen­chant l’obli­ga­tion d’équi­pe­ment de tous les ré­cep­teurs » . Quand bien même le ré­gu­la­teur de l’au­dio­vi­suel au­rait trou­vé sa mé­thode, il lui se­ra dif­fi­cile de se pro­non­cer sur le taux de cou­ver­ture de la RNT dès le mois de sep­tembre, une fois les émis­sions sur Lille, Lyon et Stras­bourg dé­mar­rées. Car le taux de cou­ver­ture de la RNT dé­pend du choix des sites que fe­ront les opé­ra­teurs de mul­ti­plex, ces der­niers ayant des obli­ga­tions de cou­ver­ture pro­gres­sive des al­lo­tis­se­ments mis en ap­pel et peuvent consti­tuer le ré­seau de dif­fu­sion qu’ils sou­haitent. « Dès lors, le taux de cou­ver­ture ne pour­ra être connu qu’a pos­te­rio­ri, une fois que les opé­ra­teurs de mul­ti­plex consti­tués au­ront choi­si leurs sites » , nous avait ex­pli­qué Pa­trice Gé­li­net en 2016. Mais la mise en oeuvre in­dus­trielle du dé­ploie­ment des ré­cep­teurs RNT va po­ser un autre pro­blème : ce­lui de la norme que de­vront in­té­grer les fa­bri­cants dans leurs ré­cep­teurs ra­dios et au­to­ra­dios. En ef­fet, de par la loi fran­çaise, ils sont obli­gés d’in­té­grer dans les dix- huit mois à la suite du seuil dé­clen­cheur à la fois la norme DAB+ plé­bis­ci­tée par les édi­teurs de ra­dios mais aus­si la tech­no­lo­gie T- DMB spé­ci­fique à la France et in­uti­li­sée ! Ima­gi­nez votre ra­dio- ré­veil do­té de deux puces RNT dont l’une mo­ri­bonde…

T- DMB et DAB+ : deux normes obli­ga­toires ?

C’est d’ailleurs ce qu’avait dé­jà dé­non­cé dès 2014 en par­lant d’ « aber­ra­tion » ( 2) le Syn­di­cat des in­dus­triels de ma­té­riels au­dio­vi­suels et élec­tro­niques ( Si­ma­ve­lec), fu­sion­né de­puis au sein de l’al­liance fran­çaise des in­dus­tries du nu­mé­rique ( Af­num). Car dans sa grande bon­té, le lé­gis­la­teur fran­çais

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.