L'apple TV va- t- elle dé­trô­ner les « box » des FAI ?

Edition Multimédi@ - - La Une -

De­puis le 17 mai, Ca­nal+ pro­pose – à ses abon­nés en France, au nombre de 8 mil­lions à fin mars, et à ses fu­turs clients – le boî­tier Apple TV comme nou­veau dé­co­deur ( dans sa der­nière ver­sion 4K, en lo­ca­tion à 6 eu­ros par mois en plus). La marque à la pomme vise aus­si les « box » des FAI.

En clair. La ba­taille des « box » et des « boî­tiers » ne fait que com­men­cer en France, où les four­nis­seurs d’ac­cès à In­ter­net ( FAI) que sont Orange, SFR, Bouygues Te­le­com et Free consti­tuent tou­jours un oli­go­pole avec leur offre triple play ( té­lé com­prise). Mais leur chasse- gar­dée l’est de moins en moins, tant les boî­tiers mul­ti­mé­dias tels que Nvi­dia ou Apple TV, voire les clés au­dio­vi­suelles telles que Google Ch­ro­me­cast ou Ama­zon Fire TV Stick, gagnent du ter­rain. « Près de 8 té­lé­vi­seurs connec­tés sur 10 sont re­liés à In­ter­net par le biais du dé­co­deur TV des FAI. Ce chiffre a connu une baisse de 3 points en six mois, au pro­fit d’une connexion du té­lé­vi­seur par console connec­tée ou boi­tier tiers » , sou­ligne le CSA dans son ob­ser­va­toire de l’équi­pe­ment au­dio­vi­suel des foyers 2017 pu­blié le 22 mai. Ces boî­tiers tiers re­pré­sentent même à eux seuls le moyen de connec­ter à In­ter­net le té­lé­vi­seur connec­table pour en­vi­ron 10 % des foyers de l’hexa­gone ( voir gra­phiques p. 11). Les « box » des FAI, elles, res­tent en­core lar­ge­ment do­mi­nantes avec plus de 63 % des foyers équi­pés, sui­vies par les consoles de jeux ( près de 30 %), lorsque ce ne sont pas les té­lé­vi­seurs Smart TV qui sont di­rec­te­ment connec­tés à In­ter­net ( plus de 25 %). L’ac­cord de la chaîne cryp­tée avec Apple pour­rait boos­ter les ventes des boî­tiers tiers, al­ter­na­tive de plus en plus cré­dible aux « box » des FAI. Xa­vier Niel, in­vi­té le 17 mai du Club Les Echos, a dit que Free ne pro­po­se­ra pas l’apple TV 4K ( 1) mais pré­cise que l’opé­ra­teur suisse Salt dont il est pro­prié­taire la pro­pose. Le fon­da­teur d’iliad es­time que Ca­nal+ a fait « un très bon choix » . L’ac­cord Apple- Ca­nal+ n’est ce­pen­dant pas une « une pre­mière mon­diale » – con­trai­re­ment à ce que Maxime Saa­da, pré­sident de Ca­nal+, a pré­ten­du le 14 mai – car Di­rectv ( AT& T) loue aus­si le boî­tier de la marque à la pomme aux Etats- Unis ( 2). Le fait que Di­rectv et Ca­nal+ se mettent à sub­ven­tion­ner l’apple TV, uni­que­ment ven­due jusque- là ( 3), est ré­vé­la­teur de l’of­fen­sive lan­cée par la firme de Cu­per­ti­no pour élar­gir l’uti­li­sa­tion de son boî­tier TV qui peine à dé­col­ler de­puis son lan­ce­ment il y a onze ans. Pour Ca­nal+, dont le parc d’abon­nés baisse, c’est un moyen de ré­pondre à la forte de­mande de ser­vices OTT puisque Apple TV ouvre l’abon­né à In­ter­net et à des « apps » telles que non seule­ment my­ca­nal, mais aus­si Mo­lo­tov, OCS, Ama­zon Prime Vi­deo ou en­core Net­flix. @

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.