Com­ment Dai­ly­mo­tion tente de se re­lan­cer de New York

Edition Multimédi@ - - La Une - Charles de Lau­bier

De­puis six mois, Dai­ly­mo­tion n’ap­pa­raît plus dans les au­diences vi­déo via or­di­na­teur me­su­rées par Mé­dia­mé­trie. Car le concur­rent de You­tube vient tout juste de lan­cer la nou­velle ver­sion de son lec­teur vi­déo pour plus de per­for­mance. Re­prise en main par Vi­ven­di il y a un an, la pla­te­forme vi­déo se cherche en­core.

« En rai­son d’une mo­di­fi­ca­tion tech­nique du player Dai­ly­mo­tion, les ré­sul­tats de (…) Dai­ly­mo­tion ne sont pas dis­po­nibles dans ce clas­se­ment » , in­dique de­puis en­vi­ron six mois Mé­dia­mé­trie concer­nant l’au­dience vi­déo en France à par­tir d’un or­di­na­teur, y com­pris le 15 mai der­nier pour les ré­sul­tats sur le mois de fé­vrier. Cette ab­sence de la pla­te­forme vi­déo fran­çaise est aus­si bien si­gna­lée pour le player propre au site web Dai­ly­mo­tion ( brand player) que pour le player uti­li­sé par des d’autres édi­teurs ( brand sup­port) – tels que 20mi­nutes, Eu­rope 1, Jean- Marc Mo­ran­di­ni, L’equipe, Le Tri­bu­nal du Net, MSN, Orange, Planet. fr et RTL – pour dif­fu­ser des vi­déos Dai­ly­mo­tion.

At­ti­rer édi­teurs web, mé­dias et vi­déastes

Le der­nier re­le­vé dis­po­nible où ap­pa­raît Dai­ly­mo­tion est ce­lui de l’au­dience de sep­tembre 2017 : la pla­te­forme vi­déo fran­çaise y fi­gure en qua­trième po­si­tion avec 7,9 mil­lions de vi­déo­nautes uniques dans le mois avec le lec­teur vi­déo qui lui est propre ( brand player), de­van­cée par Di­gi­te­ka ( 1) et ses 8,7 mil­lions de vi­déo­nautes uniques. You­tube et Fa­ce­book sont en tête, et de loin, avec res­pec­ti­ve­ment 24,3 mil­lions et 13 mil­lions de vi­déo­nautes uniques dans le mois. En adop­tant une nou­velle ver­sion de son player, Dai­ly­mo­tion es­père re­dres­ser la barre en convain­quant en­core plus d’édi­teurs, de mé­dias, voire de « mo­tion ma­kers » ( 2) de l’uti­li­ser sur leurs sites web et de pro­fi­ter ain­si de son ré­seau glo­bal pour une au­dience in­ter­na­tio­nale. « Les édi­teurs qui uti­lisent le player Dai­ly­mo­tion bé­né­fi­cient des op­por­tu­ni­tés de construire une au­dience en crois­sance et de la mo­né­ti­ser via des ou­tils de syn­di­ca­tion qui font re­mon­ter les vi­déos pre­mium au­près de 300 mil­lions de per­sonnes dans le monde à tra­vers les or­di­na­teurs ( Dai­ly­mo­tion. com), les mo­biles ( IOS et An­droid) et les OTT ( Apple TV, An­droid TV, Xbox One et Ama­zon Fire TV » , a ex­pli­qué Guillaume Clé­ment ( pho­to), le di­rec­teur pro­duit et tech­no­lo­gie de Dai­ly­mo­tion, en an­non­çant de New York le 25 avril la nou­velle ver­sion du lec­teur. Aux Etats- Unis, où la fi­liale de Vi­ven­di a en­tre­pris de­puis un an de ren­for­cer sa pré­sence face à son ri­val You­tube, compte par­mi ses par­te­naires mé­dias Vice, BBC, Ge­nius, Fox Sports, Re­fi­ne­ry29 ou en­core Bon­nier. « Cette mise à jour du player est conçue pour aug­men­ter l’en­ga­ge­ment des vi­sion­neurs et pour ai­der des édi­teurs à étendre leur au­dience via notre ré­seau d’édi­teur haut de gamme » , a- t- il ajou­té. Par­mi les nou­velles fonc­tion­na­li­tés, le nou­veau lec­teur vi­déo per­met de re­te­nir plus long­temps le vi­déo­naute en lan­çant au­to­ma­ti­que­ment une autre vi­déo en rap­port avec celle qu’il re­gar­dait, une fois celle- ci ter­mi­née. Il per­met aus­si à l’édi­teur de mieux per­son­na­li­ser son ap­pa­rence en y chan­geant la pré­sen­ta­tion et des pa­ra­mètres, afin de l’adap­ter à sa marque et à l’ac­tion sou­hai­tée de la part du vi­déo­naute ( 3). Dans l’ob­jec­tif de voir l’uti­li­sa­teur pas­ser plus de temps sur les vi­déos qui s’en­chaînent, Dai­ly­mo­tion a amé­lio­ré la na­vi­ga­tion au tou­cher sur smart­phones et ta­blettes comme le glis­se­ment ar­rière ou avant, tout en au­to­ri­sant les édi­teurs à mettre des sous- titres ou bien en­core à rendre la vi­tesse de lec­ture des vi­déos per­son­na­li­sable. L’équipe new- yor­kaise de Dai­ly­mo­tion a mis en ligne ( 4) une dé­mons­tra­tion vi­déo de ces nou­velles pos­si­bi­li­tés édi­to­riales. « Au cours des bê­ta tests du nou­veau player, les par­te­naires ont vu une hausse de 17 % des vues par ses­sion et une aug­men­ta­tion de 10 % des an­nonces pu­bli­ci­taires vi­sibles au ni­veau de l’in­ven­taire » , a ex­pli­qué Dai­ly­mo­tion, qui compte plus de 200 tech­ni­ciens. La pla­te­forme vi­déo fran­çaise a confié la vice- pré­si­dence pro­duit et dé­ve­lop­pe­ment des par­te­na­riats B2B avec les édi­teurs ( mé­dias, créa­teurs, per­son­na­li­tés pu­bliques, …) à Clau­dia Page, en­ga­gée à New- York de­puis plus d’un an main­te­nant. « Au mo­ment où le pay­sage mé­dia­tique n’a ja­mais été aus­si frag­men­té, les édi­teurs cherchent des ou­tils – et de vrais par­te­naires – qui leur per­mettent de pos­sé­der et de mo­né­ti­ser leurs au­diences dans des condi­tions plus flexibles et per­son­na­li­sables » , a- t- elle as­su­ré.

Dans l’ombre de Vi­ven­di et de Ca­nal+

De­ve­nu fi­liale à 90 % de Vi­ven­di en juin 2015, à la suite de son ra­chat pour 271,2 mil­lions d’eu­ros à Orange qui est tou­jours ac­tion­naire à 10 %, Dai­ly­mo­tion est en train de se ré­in­ven­ter de­puis sa re­prise en main par Maxime Saa­da ( 5). Le pa­tron du groupe Ca­nal+, en outre pré­sident de Stu­dio­ca­nal, est de­puis lors PDG de Dai­ly­mo­tion. Pour ses 13 ans, Dai­ly­mo­tion conti­nue sa mue vers les vi­déos pre­mium et sa conquête des Etats- Unis à par­tir de New York où l’en­tre­prise vient de sous- louer à la pla­te­forme en ligne de dis­tri­bu­tion au­dio Sound­cloud un pla­teau de 2.000 mètres car­rés dans le quar­tier Fla­ti­ron Dis­trict de Man­hat­tan.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.