• Le nu­mé­rique va- t- il sau­ver l'au­dio­vi­suel pu­blic ?

Edition Multimédi@ - - La Une -

En fait. Le 4 juin, la mi­nistre de la Cul­ture Fran­çoise Nys­sen a pré­sen­té « le scé­na­rio de l’an­ti­ci­pa­tion » de la ré­forme de l’au­dio­vi­suel pu­blic – dont « la trans­for­ma­tion » était un en­ga­ge­ment de cam­pagne d’em­ma­nuel Ma­cron et « dé­sor­mais une prio­ri­té de l’exé­cu­tif » . Ob­jec­tif : « Créer un mé­dia glo­bal » .

En clair. Le di­gi­tal va per­mettre à l’etat – ac­tion­naire des six so­cié­tés de l’au­dio­vi­suel pu­blic ( France Té­lé­vi­sions, Ra­dio France, France Mé­dias Monde, INA, Arte et TV5 Monde) – de trou­ver quelque 500 mil­lions d’eu­ros d’éco­no­mies à faire d’ici à 2022. « A l’heure des bou­le­ver­se­ments nu­mé­riques, il faut pri­vi­lé­gier l’in­ves­tis­se­ment dans les conte­nus plu­tôt que dans un mode de dif­fu­sion » , a d’em­blée pré­ve­nu Fran­çoise Nys­sen le 4 juin, tout en ajou­tant que « [ son] am­bi­tion est de créer un mé­dia glo­bal à vo­ca­tion uni­ver­selle » . En creux : la TNT hert­zienne coûte chère, In­ter­net beau­coup moins. L’une des pre­mières me­sures – bien que contes­tée jusque dans les rangs de la ma­jo­ri­té LREM ( 1) – se­ra donc de bas­cu­ler en nu­mé­rique France 4. Cette chaîne de té­lé­vi­sion pu­blique est des­ti­née à la jeu­nesse – après avoir long­temps hé­si­té à trou­ver son pu­blic. Le gou­ver­ne­ment veut ain­si lan­cer une pla­te­forme nu­mé­rique édu­ca­tive sur le mo­dèle de Bi­te­size de la BBC ( 2). La pré­si­dente de France Té­lé­vi­sions, Del­phine Er­notte, parle d’ « une marque unique » et d’ « une offre dé­li­néa­ri­sée et am­bi­tieuse, sé­cu­ri­sée et sans pu­bli­ci­té » . Con­cer­nant la chaîne dé­diée aux ou­tre­mers, une ré­flexion est lan­cée « pour dé­ter­mi­ner si l’ave­nir est au main­tien de France Ô sur le ca­nal hert­zien ou au contraire au ren­for­ce­ment des offres nu­mé­riques des Outre- Mer Pre­mières » . La ré­forme de l’au­dio­vi­suel pu­blic pré­voit aus­si un rap­pro­che­ment de France 3 et de France Bleu, avec une hausse des in­ves­tis­se­ments dans le nu­mé­rique pour lan­cer des offres com­munes entre la troi­sième chaîne à vo­ca­tion ré­gio­nale et le ré­seau des ra­dios lo­cales pu­bliques ( trois fois plus de pro­grammes ré­gio­naux). Sur l’en­semble de France Té­lé­vi­sions, le bud­get nu­mé­rique – pe­sant ac­tuel­le­ment 3% du to­tal – se­ra aug­men­té « de 100 à 150 mil­lions d’eu­ros par an d’ici 2022 » pour « re­dou­bler d’am­bi­tion » dans les pro­grammes à la de­mande et la SVOD. « Les so­cié­tés vont à la fois dé­cu­pler et re­grou­per leurs ef­forts : elles in­ves­ti­ront en­semble 150 mil­lions d’eu­ros sup­plé­men­taires dans le nu­mé­rique d’ici 2022, et elles dé­ve­lop­pe­ront toutes les nou­velles offres en ligne en com­mun » , a in­di­qué Fran­çoise Nys­sen. La mi­nistre de la Cul­ture a aus­si par­lé de « la ré­gu­la­tion à l’heure du nu­mé­rique » qui sup­po­se­ra une mo­der­ni­sa­tion des pou­voirs du Conseil su­pé­rieur de l’au­dio­vi­suel ( CSA). @

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.