Apple va de­ve­nir un MVNO mon­dial !

Edition Multimédi@ - - La Une - Charles de Lau­bier

Apple de­vient opé­ra­teur mo­bile vir­tuel, un MVNO mon­dial ! Avec ses iphones XS et XR do­tés de leur propre carte SIM nu­mé­rique ( ESIM), éga­le­ment sur l' « iwatch » , la marque à la pomme veut des­ser­rer ses liens avec les opé­ra­teurs mo­biles et gar­der le contrôle sur ses uti­li­sa­teurs.

« Votre ip­hone XS ou ip­hone XS Max vous per­met d’avoir deux for­faits mo­biles : un sur une carte na­no- SIM et l’autre sur une ESIM. Dé­cou­vrez quels opé­ra­teurs mo­biles prennent en charge L’ESIM dans votre pays ou votre ré­gion » . C’est ain­si qu’apple pro­pose à ses uti­li­sa­teurs de trou­ver les opé­ra­teurs mo­biles qui prennent en charge sa puce pré- em­bar­quées dans l’ip­hone ( 1). Cette ESIM ( 2) est ac­ti­vable par le mo­bi­naute sur son smart­phone, dès lors qu’il a choi­si son opé­ra­teur mo­bile.

Des for­faits mo­biles Apple en vue ?

Le nou­vel ip­hone XR – an­non­cé le 12 sep­tembre par Tim Cook ( pho­to), PDG d’apple, pour une disponibilité le 26 oc­tobre – est lui aus­si do­té d’une ESIM mai­son comme les ip­hone XS. Pour l’heure, seule une quin­zaine d’opé­ra­teurs mo­biles dans le monde prennent en charge L’ESIM de la marque à la pomme. C’est le cas aux Etats- Unis avec AT& T, T- Mo­bile USA et Ve­ri­zon Wi­re­less, au Ca­na­da avec Bell, en Inde avec Air­tel et Re­liance Jio, mais aus­si en Eu­rope où Apple a pas­sé des ac­cords avec T- Mo­bile en Al­le­magne, en Au­triche et en Ré­pu­blique tchèque, Vo­da­fone en Al­le­magne et en Es­pagne, EE en Grande- Bre­tagne, Ma­gyar Te­le­kom en Hon­grie, et Hr­vats­ki Te­le­kom en Croa­tie. Deux autres opé­ra­teurs, l’amé­ri­cain Gig­sky et le bri­tan­nique Tru­phone, uti­lisent aus­si les ESIM d’apple pour des ser­vices in­ter­na­tio­naux. « L’ESIM est une carte SIM nu­mé­rique qui vous per­met d’ac­ti­ver un for­fait mo­bile au­près de votre opé­ra­teur sans avoir à uti­li­ser une na­no- SIM phy­sique » , ex­plique Apple, en van­tant les pos­si­bi­li­tés d’une double SIM ( 3). Forte de cette en­tente cor­diale avec des « tel­cos » , la firme de Cu­per­ti­no va mul­ti­plier les ac­cords pour étof­fer son ré­seau mo­bile vir­tuel. Ob­jec­tif : de­ve­nir un Mo­bile Vir­tual Net­work Ope­ra­tor ( MVNO) mon­dial. En France, au­cun ac­cord n’est in­ter­ve­nu à ce jour mais Orange et SFR ont in­di­qué le 14 sep­tembre à ige­ne­ra­tion ( Mac­ge­ne­ra­tion) qu’ils pré­parent une offre ESIM. « Nous tra­vaillons ac­tuel­le­ment très ac­ti­ve­ment avec Apple pour pro­po­ser cette fonc­tion­na­li­té pro­chai­ne­ment » , a ré­pon­du Orange. De­puis un an, l’opé­ra­teur his­to­rique uti­lise dé­jà L’ESIM de la montre connec­tée Apple Watch ( sé­rie 3). Ce­la fait plus de trois ans que le fa­bri­cant de la marque à la pomme ins­talle des « Apple SIM » , à com­men­cer par des ta­blettes ( ipad Pro, ipad Air 2 et ipad Mi­ni 3 ou 4), puis les « iwatch » . A l’époque, Oli­vier Rous­sat, PDG de Bouygues Te­le­com, avait lan­cé : « Nous ne vou­lons pas être “ube­ri­sé” par l’apple SIM ! » ( 4). Apple n’est pas le seul à mar­cher sur les pla­te­bandes des opé­ra­teurs mo­bile et de leurs cartes SIM clas­siques. La montre connec­tée Sam­sung Gear S2 est do­tée dès 2016 d’une ESIM, de même que le smart­phone Google Pixel 2 et la ta­blette- or­di­na­teur Sur­face de Mi­cro­soft ( 5) de­puis 2017. BMW en a même équi­pé une de ses voi­tures. Les avan­tages sont nom­breux pour le fa­bri­cant de smart­phones, de ta­blettes et de montres connec­tées : cette em­prise di­recte sur le consom­ma­teur, le­quel au­ra le choix de chan­ger plus fa­ci­le­ment d’opé­ra­teur mo­bile, per­met à Apple de gé­né­rer de nou­velles re­cettes et de dé­ga­ger une marge plus im­por­tante en tant que ga­te­kee­per. En ayant le contrôle de L’ESIM, dès lors qu’elle est ac­ti­vée par l’uti­li­sa­teur, Apple pour­ra de­man­der à l’opé­ra­teur mo­bile par­te­naire d’être moins gour­mand. « Je crois éven­tuel­le­ment qu’apple dé­ve­lop­pe­ra ses propres offres en marque blanche pour des en­tre­prises telles que Gig­sky ou Tru­phone. C’est aus­si une bonne nou­velle pour Ge­mal­to, Gie­secke & De­vrient et d’autres qui ne ven­dront plus seule­ment des puces ESIM mais aus­si des pla­te­formes de ges­tion de connec­ti­vi­tés à la de­mande pour des fa­bri­cants tels qu’apple » , ana­lyse Neil Shah, di­rec­teur de re­cherche chez Coun­ter­point Re­search, sur son blog da­té du 17 sep­tembre ( 6). Se­lon lui, Apple est en bonne voie pour de­ve­nir un MVNO mon­dial et pro­po­ser à terme ses propres abon­ne­ments as­sor­tis de ses ser­vices mul­ti­mé­dias. Rien qu’au 30 sep­tembre 2017 ( fin du pré­cé­dent exer­cice), Apple a réa­li­sé près de 30 mil­liards de dol­lars de chiffres d’af­faires dans les ser­vices – soit 13 % de ses re­ve­nus glo­baux. En plus de l’app Store/ itunes et l’apple Mu­sic, la marque à la pomme pré­pare un « Apple Vi­deo » pour concur­ren­cer Net­flix et Ama­zon Prime Vi­deo, sans par­ler de la fu­ture voi­ture au­to­nome Apple Car…

AT& T, Ve­ri­zon et la GSMA : an­ti- ESIM ?

Mais les re­la­tions entre Apple et les opé­ra­teurs mo­biles com­mencent à se tendre. Le dé­par­te­ment de la Jus­tice amé­ri­caine ( DOJ) soup­çonne des opé­ra­teurs mo­biles réunis au sein de la puis­sante GSMA – AT& T et Ve­ri­zon en tête, se­lon le New York Times du 20 avril ( 7) – de s’en­tendre contre L’ESIM et gar­der le pou­voir de la blo­quer. Cette col­lu­sion pré­su­mée fait l’ob­jet d’une en­quête an­ti­trust de­puis fin 2017, à la suite d’une plainte d’apple – entre autres. @

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.