CRÉA­TION D’UN FONDS DE 10 MIL­LIARDS D’EU­ROS POUR L’IN­DUS­TRIE DU FU­TUR

Le fonds se­ra gé­ré par Bpi­france et de­vra ac­com­pa­gner la tran­si­tion nu­mé­rique et éner­gé­tique.

Electronique S - - News - JACQUES MA­ROUA­NI

Al’oc­ca­sion de la vi­site du sa­lon Vi­va Tech, ren­dez­vous de la high-tech fran­çaise qui s’est te­nu en juin, à Pa­ris, le pré­sident de la Ré­pu­blique, Em­ma­nuel Macron, a an­non­cé la créa­tion d’un fonds de 10 mil­liards d’eu­ros des­ti­né à fi­nan­cer « l’in­dus­trie du fu­tur ». Sa ges­tion de­vrait être confiée à Bpi­france et il se­ra ali­men­té par les di­vi­dendes ou la vente de par­ti­ci­pa­tions dans des en­tre­prises pos­sé­dées de ma­nière mi­no­ri­taire par l’État. Ces ces­sions d’ac­tifs seront an­non­cées d’ici quelques mois et per­met­tront au contri­buable de sa­voir que son ar­gent est pla­cé pour le fu­tur et non pas pour le pas­sé, a sou­li­gné le mi­nistre de l’Éco­no­mie, Bru­no Le Maire. « L’ar­gent du contri­buable est mieux pla­cé dans le fi­nan­ce­ment de l’in­no­va­tion plu­tôt que dans la rente de cer- taines en­tre­prises pu­bliques », a-t-il ajou­té, ap­pe­lant son pays à ri­va­li­ser « avec les grandes na­tions conqué­rantes que sont la Chine et les États-Unis ».

« La na­tion des start-up »

Les ac­tions que l’État pos­sède dans cer­taines en­tre­prises se montent à 65 mil­liards d’eu­ros dont plus 6 mil­liards d’eu­ros dans Airbus, 21 mil­liards d’eu­ros dans EDF, 5 mil­liards d’eu­ros dans Orange, 4,6 mil­liards d’eu­ros dans Re­nault, 4,7 mil­liards d’eu­ros dans Sa­fran et 5,2 mil­liards d’eu­ros dans Thales. Au moins 13 en­tre­prises ont une par­ti­ci­pa­tion de l’État dans leur ca­pi­tal. Il ne se­ra donc pas né­ces­saire de tout vendre, loin s’en faut. Si cer­taines en­tre­prises tech­no­lo­giques pour­raient être concer­nées par ces ces­sions d’ac­tifs, il s’agi­ra pro­ba­ble­ment de ces­sions par­tielles. Avec ce nou­vel ins­tru­ment de fi­nan­ce­ment pour l’in­dus­trie du fu­tur, Em­ma­nuel Macron a in­di­qué vou­loir mettre l’ac­cent sur trois axes stra­té­giques : « L’in­ves­tis­se­ment dans des ini­tia­tives lo­cales vi­sant à ac­com­pa­gner les tran­si­tions in­dus­trielles ou à ré­in­dus­tria­li­ser des ter­ri­toires dé­jà tou­chés par la dés­in­dus­tria­li­sa­tion », « la dé­mul­ti­pli­ca­tion de la dy­na­mique de l’in­dus­trie du fu­tur », et « le dé­ve­lop­pe­ment de so­lu­tions in­no­vantes contri­buant à re­le­ver les dé­fis clés de la trans­for­ma­tion éner­gé­tique, en­vi­ron­ne­men­tale, nu­mé­rique et dé­mo­gra­phique de notre so­cié­té ». « Par­tout, dans le pays, il y a des hommes et des femmes qui veulent faire, in­no­ver. La France est en train de de­ve­nir la na­tion des start-up », a-t-il dé­cla­ré.

< Le fonds se­ra ali­men­té par les di­vi­dendes ou la vente des par­ti­ci­pa­tions dans des en­tre­prises pos­sé­dées par l’État.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.