LE MAR­CHÉ DES SE­MI-CONDUCTEURS PRO­GRES­SE­RAIT DE 17% EN 2017

Les nou­velles pré­vi­sions du WSTS tablent sur une pro­gres­sion de 17% (contre 11,5% au prin­temps der­nier). Quant à Gart­ner, il table sur une pro­gres­sion de 16,8% cette an­née. On de­vrait donc avoi­si­ner les 400 mil­liards de dol­lars.

Electronique S - - La Une - JACQUES MAROUANI

Pre­mières pré­vi­sions de la ren­trée pour le mar­ché mon­dial des se­mi-conducteurs, dé­li­vrées par le WSTS, l’or­ga­nisme en charge des sta­tis­tiques dans ce do­maine, qui vient de mettre à jour les pré­vi­sions du prin­temps. Elles ont été re­layées par l’Esia, l’as­so­cia­tion eu­ro­péenne de l’in­dus­trie des se­mi-conducteurs. Après une hausse de seule­ment 1,1 % en 2016 à 338,9 mil­liards de dol­lars, les nou­velles pré­vi­sions tablent sur une pro­gres­sion de 17 % (contre 11,5% au prin­temps der­nier). Ce n’est donc plus un mar­ché de 378 mil­liards de dol­lars qui est at­ten­du en fin d’an­née (comme l’in­di­quaient les pré­cé­dentes pré­vi­sions), mais de 397 mil­liards de dol­lars. On de­vrait donc avoi­si­ner pour la pre­mière fois les 400 mil­liards de dol­lars fin 2017. L’an­née 2018 de­vrait en­re­gis­trer éga­le­ment une hausse de 4,3% à 414 mil­liards de dol­lars, se­lon les es­ti­ma­tions du WSTS. En 2017, la plus forte crois­sance est at­ten­due dans les cap­teurs, les composants ana­lo­giques et les mé­moires, es­time l’or­ga­nisme en charge des sta­tis­tiques mon­diales sur les se­mi­con­duc­teurs. Ce­pen­dant, toutes les fa­milles de pro­duits contri­bue­ront à la crois­sance et toutes les ré­gions de­vraient éga­le­ment re­prendre leur crois­sance cette an­née. En juillet, Gart­ner pu­bliait des pré­vi­sions ana­logues, avec même un fran­chis­se­ment de la barre des 400 mil­liards de dol­lars d’ici la fin de cette an­née. Les ventes mon­diales de se­mi­con­duc­teurs pour­raient to­ta­li­ser en ef­fet 401,4 mil­liards de dol­lars en 2017, en hausse de 16,8% par rap­port à 2016, se­lon Gart­ner. Ce mar­ché avait at­teint 300 mil­liards de dol­lars il y a sept ans, en 2010, et 200 mil­liards de dol­lars dix ans plus tôt en 2000, rap­pelle le ca­bi­net d’études. « Une pé­nu­rie de mé­moires est en train de faire ex­plo­ser le mar­ché glo­bal des se­mi-conducteurs », a dé­cla­ré An­drew Nor­wood, vice-pré­sident chez Gart­ner. « Les ven­deurs de mé­moires ont pu aug­men­ter les prix des mé­moires Dram et Nand, gé­né­rant des re­ve­nus et des marges plus éle­vés », ajoute ce der­nier. Le mar­ché en plein es­sor des mé­moires, dont les re­ve­nus de­vraient aug­men­ter de 52% en 2017 se­lon Gart­ner, de­vrait avoir pour ef­fet une contrac­tion des parts de mar­ché dans les pre­mières places du clas­se­ment. « En tant que four­nis­seur de mé­moires le plus im­por­tant, Sam­sung Elec­tro­nics de­vrait ob­te­nir le gain le plus im­por­tant » , a dé­cla­ré An­drew Nor­wood. « Ce­la donne à Sam­sung l’oc­ca­sion de dé­trô­ner In­tel pour la pre­mière fois », sou­ligne-t-il. In­tel avait ra­vi à NEC cette place de nu­mé­ro un mon­dial dans le clas­se­ment des se­mi-conducteurs en 1992 et l’avait conser­vée de­puis cette date. Quant à Sam­sung, il était de­ve­nu le nu­mé­ro 2 mon­dial en 2002 et l’était res­té éga­le­ment. Une pre­mière place qui ne pour­rait être qu’éphé­mère pour Sam­sung. « Ce que donne le mar­ché des mé­moires, il le re­prend », a dé­cla­ré M. Nor­wood. « La bulle du mar­ché des mé­moires de­vrait se dé­gon­fler en 2019 l orsque l es ven­deurs de mé­moires auront ajou­té des ca­pa­ci­tés de pro­duc­tion, et Sam­sung pour­rait alors perdre beau­coup des gains ob­te­nus au cours de cette an­née et de l’an­née pro­chaine », es­time-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.