Les com­po­sants in­dus­triels, la force tran­quille des se­mi-conduc­teurs

Crois­sance ré­gu­lière, vi­si­bi­li­té à long terme, marges confor­tables : le sec­teur pro­téi­forme des dé­bou­chés dits in­dus­triels offre de nom­breux avan­tages aux fa­bri­cants de se­mi-conduc­teurs concer­nés.

Electronique S - - Dossier - FRÉ­DÉ­RIC RÉMOND

D’après la so­cié­té d’ana­lyse IHS Mar­kit, le mar­ché mon­dial des se­mi-conduc­teurs des­ti­nés aux ap­pli­ca­tions in­dus­trielles a re­pré­sen­té 43,5 mil­liards de dol­lars en 2016, soit 12,3 % des ventes glo­bales de com­po­sants (*). Par « in­dus­trielles », il faut no­ter que les ana­lystes, à l’ins­tar d’IHS, tendent à sor­tir de l’usine pour en­glo­ber dans cette ca­té­go­rie tout ou par­tie des ap­pli­ca­tions mé­di­cales, de l’aé­ro­nau­tique et de la dé­fense, de la puis­sance, de la do­mo­tique ou en­core de la me­sure. Il s’agit donc d’un do­maine re­la­ti­ve­ment écla­té im­pli­quant plus d’une cen­taine de fa­bri­cants de se­mi­con­duc­teurs, une cin­quan­taine d’entre eux en ti­rant au moins 100 mil­lions de dol­lars de re­ve­nu an­nuel. Le mar­ché tend à croître len­te­ment, mais sû­re­ment, par­tiel­le­ment à l’abri des va­ria­tions plus brusques de mar­chés vo­la­tils comme le grand pu­blic. Ca­rac­té­ri­sé par des la­tences de cer­ti­fi­ca­tion et des du­rées de vie plus longues, le sec­teur des com­po­sants in­dus­triels a en­re­gis­tré une crois­sance de 3,8 % en 2016 et de­vrait pour­suivre sa pro­gres­sion à un rythme an­nuel moyen d’en­vi­ron 6 % se­lon IHS Mar­kit. Par­mi les ap­pli­ca­tions ti­rant cette crois­sance, la so­cié­té d’ana­lyse cite l’avio­nique, la si­gna­li­sa­tion, les ré­seaux de sur­veillance vi­déo, les sys­tèmes de chauf­fage et d’air condi­tion­né, les comp­teurs in­tel­li­gents, les re­dres­seurs pho­to­vol­taïques et des sys­tèmes mé­di­caux comme les équi­pe­ments car­diaques, les aides au­di­tives et l’ima­ge­rie. On est donc par­fois loin de l’usine stric­to sen­su, mais ces com­po­sants par­tagent de nom­breuses si­mi­la­ri­tés – en­vi­ron­ne­ments sé­vères, contraintes de fia­bi­li­té éle­vées, lon­gé­vi­té éten­due, etc. – et re­lèvent sou­vent de pro­ces­sus de fa­bri­ca­tion voi­sins. Par­mi les dif­fé­rentes ca­té­go­ries de com­po­sants in­dus­triels concer­nés, la plus dy­na­mique de­vrait être celle des Led, bon­dis­sant de 9,4 à 14,3 mil­liards de dol­lars entre 2016 et 2021 grâce au rem­pla­ce­ment conti­nu des am­poules à in­can­des­cence. La re­cherche d’une meilleur ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique au sein des usines fa­vo­rise éga­le­ment le re­cours aux com­po­sants de puis­sance dis­crets (tran­sis­tors, thy­ris­tors, re­dres­seurs, diodes) qui de­vraient pe­ser 8 Md$ en 2021, juste de­vant les mi­cro­con­trô­leurs in­dus­triels (7 Md$) qui pro­gressent à la fois en vo­lume et en prix de vente moyen à me­sure que leurs fonc­tion­na­li­tés s’en­ri­chissent (in­ter­faces plus ra­pides, sé­cu­ri­sa­tion des don­nées…).

Conso­li­da­tion en cours

Loin de­vant la concur­rence, Texas Ins­tru­ments a ven­du pour plus de 4 mil­liards de dol­lars de com­po­sants in­dus­triels en 2016 se­lon IHS Mar­kit. À sa suite, on re­trouve In­tel (en­vi­ron 2,5 Md$), boos­té par l’émer­gence d’ap­pli­ca­tions IoT (In­ter­net des ob­jets) jusque dans l’in­dus­triel et par le ra­chat d’Al­te­ra, et qui de­vance tout juste STMi­croe­lec­tro­nics et In­fi­neon Tech­no­lo­gies, re­pré­sen­tants avec NXP Se­mi­con­duc­tors, hui­tième du clas­se­ment, des beaux restes du Vieux con­tinent dans le do­maine in­dus­triel. Le top 10 est com­plé­té par Ana­log De­vices (5e à en­vi­ron 1,5 Md$ de ventes), To­shi­ba (6e), ON Se­mi­con­duc­tor (7e), Mi­cron Tech­no­lo­gy (9e) et Mi­cro­chip Tech­no­lo­gy (10e). La suite du clas­se­ment al­terne les fa­bri­cants de cir­cuits in­té­grés (Xi­linx, Re­ne­sas Elec­tro­nics, Li­near Tech­no­lo­gy, Mi­cro­se­mi, Broad­com…) et les four­nis­seurs de diodes élec­tro­lu­mi­nes­centes comme Ni­chia, Os­ram, Cree et le chi­nois MLS. De­puis, ce clas­se­ment 2016 a bien évi­dem­ment été mo­di­fié par le ra­chat de Li­near Tech­no­lo­gy par Ana­log De­vices et par l’ac­qui­si­tion en cours de Mi­cro­se­mi par Mi­cro­chip, qui de­vraient pro­pul­ser les deux fa­bri­cants amé­ri­cains au ni­veau des In­tel, ST et In­fi­neon, c’est-à-dire dans la four­chette com­prise entre 2 et 3 mil­liards de dol­lars. Re­ne­sas de­vrait éga­le­ment voir son rang grim­per suite au ra­chat d’In­ter­sil.

(*) Une autre so­cié­té d’ana­lyse, Se­mi­cast Re­search, éva­luait le mar­ché des se­mi-conduc­teurs in­dus­triels à 42,2 Md$ pour 2016.

Do­mi­nées par Texas Ins­tru­ments de­puis de longues an­nées, les ventes de com­po­sants des­ti­nés aux ap­pli­ca­tions in­dus­trielles sont écla­tées entre une cin­quan­taine de four­nis­seurs pe­sant cha­cun plus de 100 mil­lions de dol­lars.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.