La start-up du mois: Ell­cie Heal­thy lance des lu­nettes connec­tées afin d’aler­ter sur la som­no­lence au vo­lant

Une in­no­va­tion ré­com­pen­sée par un prix de la Sé­cu­ri­té rou­tière. Pour rap­pel, un ac­ci­dent mor­tel sur trois sur au­to­route est dû à l’en­dor­mis­se­ment au vo­lant.

Electronique S - - Sommaire - JACQUES MA­ROUA­NI

La start-up Ell­cie Heal­thy vient de lan­cer la com­mer­cia­li­sa­tion de lu­nettes connec­tées per­met­tant de dé­tec­ter l’en­dor­mis­se­ment au vo­lant, et ul­té­rieu­re­ment (à comp­ter de dé­cembre 2018) de dé­tec­ter ou même pré­ve­nir une chute et suivre l’ac­ti­vi­té phy­sique de per­sonnes âgées ou en si­tua­tion de han­di­cap. Les mon­tures Ell­cie Heal­thy se dé­com­posent en deux fa­milles prin­ci­pales, les mon­tures « grand pu­blic » d’une part et les mon­tures « dis­po­si­tifs mé­di­caux » d’autre part, sou­mis à une rè­gle­men­ta­tion plus stricte en France, en Eu­rope comme dans le reste du monde. Par­tant du constat que 40 mil­lions de Fran­çais sont ti­tu­laires d’un per­mis au­to­mo­bile, que 8 d’entre eux sur 10 portent des lu­nettes, et que la som­no­lence au vo­lant est la pre­mière cause d’ac­ci­dent sur au­to­route, la start-up fran­çaise Ell­cie Heal­thy et l’op­ti­cien Op­tic 2000 ont co-dé­ve­lop­pé cette mon­ture « in­tel­li­gente ». Elle alerte dès les pre­miers signes d’en­dor­mis­se­ment le conduc­teur d’un vé­hi­cule ou ses pas­sa­gers, soit par le cli­gno­te­ment de Led rouge ou par un buz­zer so­nore in­té­gré à la mon­ture, soit, lorsque celle-ci est re­liée à un smart­phone, par la son­ne­rie du té­lé­phone des pas­sa­gers. Une in­no­va­tion ré­com­pen­sée par un prix de la Sé­cu­ri­té rou­tière. Pour rap­pel, un ac­ci­dent mor­tel sur trois, sur au­to­route, est dû à l’en­dor­mis­se­ment au vo­lant. L’étude conduite par le Pro­fes­seur Bré­mond-Gi­gnac, Chef de ser­vice Oph­tal­mo­lo­gie de l’hô­pi­tal Ne­cker à Pa­ris et Ell­cie Heal­thy, dé­montre le lien entre les cli­gne­ments des yeux et la fa­tigue. Cette étude a été pré­sen­tée au con­grès Ar­vo à Seat­tle en 2016. Sur ce constat, Ell­cie Heal­thy a dé­ve­lop­pé une mon­ture connec­tée in­tel­li­gente. Le prin­cipe de me­sure re­pose sur l’ocu­lo­mé­trie in­fra­rouge qui me­sure l’ac­ti­vi­té ocu­laire (cli­gne­ments, sac­cades, mou­ve­ments ocu­laires, etc.) ain­si que sur l’ac­cé­lé­ro­mètre et le gy­ro­scope qui me­surent des ac­cé­lé­ra­tions au ni­veau de la tête (par exemple la dé­tec­tion des mi­cro-chutes de la tête). Les cap­teurs in­fra rouges per­mettent de me­su­rer les mou­ve­ments des pau­pières et donc les cli­gne­ments qui sont un in­di­ca­teur prin­ci­pal de l’en­dor­mis­se­ment, mais aus­si de dé­tec­ter les bâille­ments. Les mi­cro-chutes de la tête sont me­su­rées à l’aide des ac­cé­lé­ro­mètres et gy­ro­scopes. Ces trois in­di­ca­teurs, re­con­nus dans la lit­té­ra­ture scien­ti­fique, per­mettent de com­po­ser un in­dice d’en­dor­mis­se­ment (« Drow­si­ness in­dex »).

la com­mer­cia­li­sa­tion a com­men­cé

La paire de lu­nettes est dis­po­nible en plu­sieurs cou­leurs et in­tègre donc des cap­teurs, un ac­cé­lé­ro­mètre et un gy­ro­scope. Ces com­po­sants per­mettent de dé­tec­ter les signes pré­cur­seurs de l’en­dor­mis­se­ment, tels les cli­gne­ments des pau­pières, les bâille­ments et les mi­cro-chutes de tête. Si ces signes de baisse du ni­veau d’at­ten­tion sont dé­tec­tés, l’alerte est don­née. La mon­ture fonc­tionne de ma­nière « au­to­nome », mais peut éga­le­ment être re­liée à l’ap­pli­ca­tion pour smart­phone « Dri­ver by Ell­cie Heal­thy », ce qui per­met un sto­ckage sur un « cloud » des in­for­ma­tions sur le conduc­teur (temps de pause, géo­lo­ca­li­sa­tion, du­rée de port de la mon­ture, no­tam­ment). Dans le cas de la dé­tec­tion de chutes ou du sui­vi d’ac­ti­vi­té, l’idée consiste à en­voyer les in­for­ma­tions ré­cu­pé­rées (phy­siques, phy­sio­lo­giques ou en­vi­ron­ne­men­tales) sur un smart­phone ou re­lais (ga­te­way) via Blue­tooth, puis à don­ner des in­for­ma­tions et des pré­dic­tions re­la­tives à la san­té et la sé­cu­ri­té des por­teurs pour eux­mêmes ou leurs ayant-droits, ac­com­pa­gnants et mé­de­cins trai­tants le cas échéant. Les lu­nettes ont une au­to­no­mie d’une jour­née. Com­mer­cia­li­sées de­puis le 23 avril 2018 dans le ré­seau Op­tic 2000, les mon­tures sont ven­dues au prix de 249 e TTC et de 289 e TTC avec un char­geur. Elles bé­né­fi­cient d’une prise en charge de l’as­su­rance ma­la­die et des mu­tuelles.

La paire de lu­nettes connec­tée in­tègre des cap­teurs, un ac­cé­lé­ro­mètre et un gy­ro­scope. Ces com­po­sants per­mettent de dé­tec­ter les signes pré­cur­seurs de l’en­dor­mis­se­ment, tels les cli­gne­ments des pau­pières, les bâille­ments et les mi­cro-chutes de tête.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.